FERMETURE DU FORUM : http://ourdeepestfear.forumactif.org/t1309-fermeture-du-forum#18895

Partagez|

so bright, she can burn your eyes (arabella).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
fighters
+ âge : vingt-six ans.
+ messages : 825
+ arrivée le : 11/03/2016

MessageSujet: so bright, she can burn your eyes (arabella). Sam 10 Déc - 15:05


so bright, she can burn your eyes.
arabella & floyd

Cela faisait maintenant quelques jours que je m'étais rendu dans le bureau du chef Walker. Après une longue conversation au sujet de mes derniers examens, mais aussi après s'être assuré que j'allais aussi bien physiquement que mentalement pour finalement m'annoncé que je pouvais enfin reprendre mon poste. Finis le congé pour convalescent après plusieurs semaines cloitrées chez moi a tourner en rond. Bien sûr juste avant que je ne quitte son bureau, le chef n'avait pas mis longtemps avant de me rappeler qu'il fallait que je reprenne le travail doucement. Même si de ce fait j'allais devoir prendre sur moi, et lâché un peu le pied, j'étais déjà ravi de pouvoir retourner travailler. Malgré tout je n'étais pas sûr que réussir a y aller doucement pour les plusieurs jours à venir.

Aujourd'hui pour ma reprise je commençais a travailler dans la matinée. C'est donc une fois prêt que je m'étais rendu à l'hôpital. Sur place, je passais donc par les vestiaires, afin de me changer, et surtout d'enfiler ma blouse. Je dois dire que l'enfiler m'avais fait un bien fou, certes j'avais vu des choses loin d'être agréable dans l'enceinte de cet hôpital mais c'était là où je me sentais le mieux, et même après mettre fait tirer dessus, je considérais toujours les lieux comme mon vrai chez moi. Une fois prêt et après avoir salué quelques uns de mes collègues dans le hall, j'avais ensuite rejoins mon service. C'es une fois arrivée au troisième étage que les portes de l'ascenseur s'étaient ouvertes une nouvelle fois. En arrivant en cardio je remarquais rapidement une jeune femme patientant dans le couloir. En vue de son allure il n'y avait pas de doute il s'agissait d'une interne. « Vous attendez quelqu'un? » demandais-je à la jeune femme, alors que j'étais entrain de me rapprocher. Cette dernière se retournant une fois ma phrase terminée, je dois dire que je fus plus que surpris en découvrant son visage, qui ne m'était pas inconnu. « Arabella? » dis-je alors un peu surpris. Il faut dire que je ne m'étais pas réellement attendu à la croiser ici. Ce qui était sans doute lié au fait que lors de notre rencontre nous nous étions cherché et taquiné tout en buvant des verres dans une soirée. Nous avions eu certes l'occasion de discuter mais nous n'avions pas réellement pris le temps de parler de ce que nous faisions dans nos vies respectives.
Made by Neon Demon

_________________

the world was on fire and no one could save me but you, it's strange what desire will make foolish people do. i never dreamed that i'd meet somebody like you. i never dreamed that i'd lose somebody like you. no, i don't want to fall in love, this world is only gonna break your heart. no, i don't want to fall in love. ✰ wicked game, chris isaak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: so bright, she can burn your eyes (arabella). Sam 10 Déc - 21:33


"all i need is five minutes, if you can see the signs
all i need is five minutes, if you read between the lines
one for the eyes and one for the voices."
----- -----


Être interne. C'était probablement l'année la plus difficile du programme de résidence. En plus d'être le sous-fifre d'un sous fifre, vous étiez constamment exploités ainsi que cantonnés aux activités les plus désagréables qu'il y avait à faire dans l'hôpital. Ma garde de la veille s'était terminée à trois heures du matin, pour qu'une autre s'enchaîne à sept heure dans la même matinée. Autant dire que rentrer chez moi ne servirait à rien. J'avais donc décidé de passer le reste de ma nuit en salle de repos afin de gagner le plus de temps (et de sommeil) possible. Lorsque l'alarme de mon smartphone se mit à retentir à six heure trente, je me levais très difficilement du lit plutôt inconfortable de la salle de garde. J'attrapais mon sac que j'avais laissé traîner non loin de moi pour y attraper une brosse à dents et du dentifrice. Une fois mes dents propres, j'avais constaté avec horreurs que mes cheveux étaient gras. Il faut dire que je ne me souvenais même plus quand je les avais lavé pour la dernière fois. Histoire d'atténuer la misère, je me fis une sorte de chignon/queue de cheval qui ne ressemblait pas grand chose pour finir par mettre un peu de déodorant. 'Fin "prête", je sortis de la pièce pour aller prendre un petit-déjeuner express qui allait sûrement se composer d'un café, d'une banane et d'une cigarette.
[...] Après avoir écrasé mon mégot dans le cendrier qui se trouvait à l'extérieur de l'hôpital, je me précipitais d'aller me laver les mains car il me restait peu de temps et je ne savais pas encore où l'hôpital avait décidé de m'envoyer aujourd'hui. Suite à cela, je courus jusqu'au tableau où était indiqué le programme de la journée. Mon résident me fit rapidement remarqué que j'avais deux minutes pour me rendre en cardio. J'étais supposée assister un titulaire qui revenait tout juste d'un arrêt maladie. Enfin arrivée à l'accueil du service de cardiologie, toujours pas du signe du titulaire en question, le fameux Docteur Prestwich. Ce n'est qu'au bout de quelques minutes qu'une voix masculine me sortie de mon attente. « Vous attendez quelqu'un? » entendis-je alors derrière moi. Je commençais donc à me retourner afin d'apporter une réponse à mon interlocuteur. « En vérité, oui. J'attends le Docteur Prest... » En remarquant le visage de ce dernier, je ne pus me résigner à terminer ma phrase. Ma surprise de voir Floyd dans les parages était bien trop grande. Qui plus est, avec une blouse sur les épaules. « Arabella? » s'exclama t-il aussi interloqué que je ne l'étais. En regardant son insigne de l'hôpital, il était maintenant clair que Floyd était le Docteur Prestwich. Décidément, j'avais le chic pour compliquer mes relations avec mes supérieurs. Nous nous étions rencontrés il y a déjà quelques mois, et sans savoir qui était l'autre, nous avions flirter pendant la quasi totalité de la soirée que nous avions passé dans ce bar de Seattle. « C'est bien moi. Et je suis dans ton... Enfin, je veux dire dans votre service. » bafouillais-je quelque peu en passant ma main dans mes cheveux. N'ayant pas eu écho de la profession du jeune homme lors de notre mémorable soirée, je ne pouvais absolument pas me douter que je le croiserais en ces lieux. Bon, ça n'était pas comme si je n'avais pas eu à faire à ce genre de situation auparavant. Cependant, si ça avait été possible de l'éviter, je l'aurais fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
fighters
+ âge : vingt-six ans.
+ messages : 825
+ arrivée le : 11/03/2016

MessageSujet: Re: so bright, she can burn your eyes (arabella). Ven 23 Déc - 23:03


so bright, she can burn your eyes.
arabella & floyd

Reprendre le travail en douceur n'était sans doute pas la chose la plus simple lorsque l'on travail dans un hôpital et encore moins quand on est chirurgien. J'avais malgré tout promis au chef de faire attention, et je comptais bien essayer de ne pas me tuer à la tâche, ou du moins faire en sorte de ne pas trop m'esquinter pour ne pas me retrouver une nouvelle fois en arrêt. Malgré tout je n'avais pas pu m'empêcher de me rendre un peu en avance sur mon lieu de travail, ainsi j'avais pu en profiter pour saluer quelqu'uns de mes collègues que je n'avais pas vu depuis la fusillade. Nous avions tous été affecté par cette histoire, même ceux par chance n'ont pas été blessé ont été malgré tout atteint par cette fusillade. De ce fait je n'avais pas vraiment eu le temps de prêter attention au tableau afin de connaître l'identité de l'interne qui m'accompagnerais pour la journée, il faut dire que je l'apprendras bien assez rapidement.
D'ailleurs, peu de temps après ma sortie de l'ascenseur dans mon service, je trouvais une jeune femme attendant dans le couloir. A en voir la tenue de la demoiselle en question, aucun doute n'était possible, et il s'agissait d'une interne. Sûrement celle qui allait m'accompagner pour cette garde, malgré tout je n'avais pas tardé à la questionner afin d'en être sûr. « En vérité, oui. J'attends le Docteur Prest... » Lorsqu'elle se retourna, je ne pus cacher ma surprise en découvrant son visage. Et il devait en être de même puisqu'elle n'avait pas terminer sa phrase. Sûrement pour atténuer la surprise de me retrouver face à la jeune femme que j'avais rencontré quelques mois plus tôt et avec qui j'avais flirter une bonne partie de la soirée j'avais prononcé son prénom à voix haute. « C'est bien moi. Et je suis dans ton... Enfin, je veux dire dans votre service. » Je ne pus m'empêcher de remarque que Arabella semblait d'avantage troublé par moi par nos retrouvailles pour le moins inattendu. Ce qui je dois dire était plutôt amusant. « Tu sais tu as le droit de me tutoyer. » dis-je alors tout de même un peu amuser. « Après tout ça ne te gênait pas la dernière fois de le faire. Et il s'avère que l'on va passer la journée ensemble. » repris-je ensuite. Finalement je lui fis signe de me suivre jusqu'à l'accueil du service, je n'avais pas été présent depuis des semaines et il faut dire que je n'étais plus vraiment au courant de l'état de mes patients, j'avais donc besoin de jeter un coup d'oeil aux tablettes avant de pouvoir commencer une quelconque visite en compagnie de Arabella. « Alors dis moi, depuis combien de temps as-tu rejoint le programme? » la questionnais-je finalement, curieux de savoir depuis combien de temps elle se trouvait au sein de l'hôpital, n'ayant pas eu l'occasion de travailler avec elle avant, son arrivée devait sans doute remonter au début de mon arrêt.
Made by Neon Demon

_________________

the world was on fire and no one could save me but you, it's strange what desire will make foolish people do. i never dreamed that i'd meet somebody like you. i never dreamed that i'd lose somebody like you. no, i don't want to fall in love, this world is only gonna break your heart. no, i don't want to fall in love. ✰ wicked game, chris isaak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: so bright, she can burn your eyes (arabella).

Revenir en haut Aller en bas

so bright, she can burn your eyes (arabella).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» JEAN ϟ blue jeans, white shirt, walked into the room you know you made my eyes burn.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our deepest fear :: VIDEO GAMES :: 
Goodbye my lover
 :: 
Version Seattle
 :: 
Les rps
-