FERMETURE DU FORUM : http://ourdeepestfear.forumactif.org/t1309-fermeture-du-forum#18895

Partagez|

Please, don't cry. [JULY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Please, don't cry. [JULY] Mar 29 Mar - 14:26

Jules inspire doucement en se réveillant doucement dans lit, Saorise l'ayant rejoint dans la nuit après avoir fait un cauchemar. Souriant doucement, le jeune papa embrasse le front de sa fille, caressant un instant ses cheveux avant de se lever en faisant le moins de bruit possible pour ne pas réveiller l'enfant. Il va se doucher, prenant des affaires propres. Il ne travaille pas aujourd'hui, mais il est obligé de se lever tôt pour emmener la jolie brune à l'école. Hors de question qu'elle s'y rende toute seule. Il a bien trop peur qu'on lui fasse du mal. Jules sourit faiblement en terminant de se préparer, allant dans la cuisine pour préparer le petit déjeuner. Il revient peu après dans la chambre, allumant la télévision accrochée au mur, mettant la chaîne des dessins animés, sachant que Saorise adore les regarder le matin. Il sourit et la chatouille doucement. « Debout ma puce, c'est l'heuuuure ! » Il rit en la voyant se tortiller et la lâche, s'asseyant en tailleur sur le lit, le dos contre le mur. Il regarde la petite se redresser, les joues gonflées. Ce qu'elle est belle. Il se demande comment est-ce qu'une enflure comme son frère a pu créer une pareille beauté. Soufflant fort et secouant la tête pour ne plus penser à cet abruti, Jules déjeune tranquillement aux côtés de Saorise avant de l'aider à se préparer, lui coiffant les cheveux. Il lui fait une jolie tresse sur le côté gauche. Au fil des années, il est devenu aussi doué que les coiffeurs qu'il croise quand il se balade dans les rues commerçantes de Seattle. Il faut dire que sa fille désire toujours de nouvelles coupes de cheveux. Un chignon par-ci, une tresse par-là. C'est fatiguant, mais il le fait juste pour elle.

Jules sourit et la porte jusqu'à la voiture, la gardant sur ses épaules avant de la reposer à terre, grimpant au côté conducteur. Il l'amène ensuite jusqu'à l'école, marchant à ses côtés jusque devant le grillage. Il embrasse sa joue tendrement, la serrant doucement. « Fais attention et travaille bien ma puce. » Il sourit, la regardant ensuite rejoindre ses copines de classe. Elle grandit beaucoup trop vite à son goût. Inspirant doucement, le jeune pédiatre néo-natal reprend sa voiture et va se garer plus loin, désireux d'aller se balader dans le parc. Maintenant qu'il est réveillé, autant bouger un peu. Il fera du sport cette après-midi, cela fait un moment qu'il n'a pas fait de musculation. Ses yeux s'arrêtent très vite sur une jeune femme qu'il connaît. Lily Robbins. Elle travaille à l'hôpital, elle aussi, mais pas dans son service. Fronçant les sourcils en remarquant qu'elle pleure, le jeune papa s'approche doucement, s'asseyant à côté d'elle. Il lui tend un mouchoir, la fixant. « Bonjour, Mademoiselle Robbins ... » Dit-il, se sentant un peu idiot. C'est sûrement gênant pour elle, d'être surprise en train de pleurer, mais il sait que c'est toujours mieux d'avoir quelqu'un dans ce genre de moments.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Sam 2 Avr - 16:23

Observant le corps sur la table d'opération, Lily soupire longuement avant de regarder l'heure, se mordant doucement la lèvre inférieure. « Heure du décès, six heures vingt-sept. » Elle secoue doucement la tête avant de retirer ses gants et de sortir, laissant à l'infirmière le soin de refermer le cadavre. Elle a échoué. Jetant les gants dans la poubelle, elle se lave longuement les mains avant de se rendre jusqu'aux vestiaires, balançant ses vêtements dans le panier de linge sale et s'enroulant dans une serviette avant d'aller prendre une douche froide. Rien de mieux pour se réveiller un bon coup. Une fois douchée, la jeune femme enfile son jean et son chemisier, puis elle tresse ses cheveux et attrape son manteau. Sa nuit de garde est terminée, et ce par un fiasco. Sans prendre le temps d'aller dormir, Lily se dirige vers la boulangerie du coin, demandant un café et un beignet avant d'aller jusqu'à l'arrêt de bus, descendant au parc de Forrest. Il faut dire qu'elle n'a pas véritablement envie de retourner chez elle, et à cette heure là, le parc est désert. Cela lui permettra de déjeuner et d'évacuer avant de rentrer se reposer.

Fort heureusement pour elle, il n'y a personne à cette heure et la jolie blonde se pose sur un banc du parc avant de ramener ses genoux contre sa poitrine, buvant son café à grande gorgée pour le jeter dans la poubelle voisine. Quelle erreur a t-elle faite, ce matin ? Tout simplement, peut-être, celle de venir travailler ici ? Où est-ce parce qu'aujourd'hui, c'est la date de mort de son enfant et de son ancien mari ? Le cœur serré, elle croque dans son beignet avant de secouer doucement la tête, tentant de ravaler un maximum ses larmes avant de ne plus pouvoir empêcher ces dernières de couler le long de ses joues. Oh bordel. Elle a à peine terminé de manger son beignet que la voilà entrain de pleurer à chaudes larmes sur un banc du parc municipal. Reniflant, Lily sursaute d'un seul coup en entendant une voix qu'elle croit reconnaître, et elle tourne la tête vers l'homme qui vient de s'asseoir à ses côté, avant de rougir légèrement. Oh. Prenant le mouchoir, elle s'essuie le visage avant de se moucher, jetant ce dernier à la poubelle une fois fait. Puis, reposant ses jambes normalement, elle se met à se triturer les doigts en baissant les yeux, gênée. « Bonjour.. Merci je.. Je suis désolée.. » Elle souffle, essuyant ses joues d'un revers de la main, papillonnant des yeux. Arrête de pleurer, idiote.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Mar 5 Avr - 9:22

Jules regarde sa fille entrer dans l'école et rejoindre ses copines en souriant et en riant. Elle grandit beaucoup trop vite à son goût. Il se mordille la lèvre inférieure en restant un court instant immobile, la fixant de ses yeux attendris. Elle va lui manquer aujourd'hui. Il aurait aimé passer la journée avec elle, mais l'école est une chose importante. Il ne voudrait pas qu'elle redouble à cause de lui. Soupirant tristement, le jeune pédiatre néo-natal retourne dans sa voiture et roule quelques minutes, se garant près du parc de Seattle avant de couper le moteur de son véhicule. Il s'étire, enfilant ses lunettes de soleil sur le bout de son nez avant de marcher tranquillement vers le parc fleurit. Les beaux jours arrivent et Jules a de plus en plus hâte que l'été arrive. Il pourra emmener Saorise à la plage et dans des parcs aquatiques comme ça. Se mordillant la lèvre inférieure, le jeune papa regarde autour de lui avant de remarquer une jeune femme qu'il connaît grâce à son travail. Lily Robbins. Elle vient souvent devant son secteur et il n'a jamais encore pu lui parler. Il faut dire qu'elle prend la fuite et qu'elle ne répond pas énormément lorsqu'il arrive à la coincer. Soupirant, il s'approche avant de blêmir. Merde. Elle pleure ?

Jules déglutit et rejoint la jolie blonde, se posant sur le banc avant de lui tendre un mouchoir en prenant la parole. Il la regarde, inquiet, se demandant ce qui peut bien la mettre dans cet état. Il faut avouer qu'il n'a la connaît pas trop, mais … disons qu'elle l'attire énormément. Et il ne reste pas insensible face à ce regard triste et à cet air gêné. Elle s'excuse. Pourquoi ? Le beau brun ne comprend pas et il regarde autour d'eux. Est-ce qu'il a fait le bon choix, en la rejoignant alors qu'elle avait sûrement envie de rester seule ? « Pourquoi vous excusez-vous ? » Il demande en papillonnant des yeux, étonné, nerveux. Inspirant doucement, Jules la regarde, puis se mordille la lèvre inférieure. « Je peux peut-être vous offrir un café ? Cela vous fera certainement beaucoup de bien ... » Il propose, non pas pour la draguer, mais surtout pour lui changer les idées. Elle n'a pas l'air bien et il veut faire en sorte d'embellir sa journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Ven 8 Avr - 13:09

Se posant doucement sur l'un des bancs du parc de Forrest, la jeune femme termine son café d'une traite avant de jeter le gobelet, puis elle engloutit son beignet en quelques minutes. Le papier de ce dernier rejoint la poubelle lui aussi, tandis que d'un revers de la main elle essuie ses larmes qui continuent de couler. Quelle journée pourrie, moisie. Elle a perdu sa patiente, et en plus il ne fait pas si beau que ça. Soupirant longuement, la jolie blonde ramène ses cheveux d'un seul côté avant de regarder devant elle, les larmes roulant toujours sur ses joues. Pourquoi faut-il que perdre un patient soit aussi dur ? Elle a été incapable d'aller présenter ses condoléances à la famille, cette famille qui devra vivre sans un membre important des siens maintenant. Et elle sait à quel point se relever d'un décès est difficile, lorsqu'on est très proche. Elle ne pourrait pas revivre ça une seconde fois, même si elle a fait son deuil de Frederic, la jeune femme ne s'est toujours pas remise de la mort de son bébé, et elle sait qu'elle ne pourrait pas vivre ça une seconde fois.

Lorsqu'elle sent quelqu'un s'asseoir à ses côtés et lui adresser la parole, la jeune femme déglutit avant d'essuyer ses joues, bien que ce soit inutile. Reniflant doucement, elle déglutit et jette un regard gêné au bel homme à ses côtés, celui qu'elle a déjà remarqué plusieurs fois dans l'ancien service de sa sœur. Se confondant en excuses, Lily se triture les doigts tout en fixant ses genoux, trop mal à l'aise pour le regarder. Pourquoi est-ce qu'elle s'excuse ? Déglutissant, la jeune femme hausse doucement les épaules, attrapant le mouchoir pour s'essuyer les joues un instant avant de se moucher. « Eh bien je.. Je ne sais pas.. Pardon.. » Elle se mord violemment la lèvre, puis opine doucement en entendant sa proposition. Un café. C'est gênant, et le rouge lui monte aux joues, mais la jeune femme accepte. « Je.. D'accord.. Oui d'accord.. » Elle opine et relève doucement les yeux vers lui, lui accordant un sourire timide tandis que ses joues restent cramoisies. Elle se sent gênée d'être là, face à lui avec son visage encore un peu humide, mais elle accepte ce café. Il lui fera en effet, beaucoup de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Sam 16 Avr - 21:54

Jules essaie de ne pas trop pensé au fait qu'il doit avoir l'air d'un gros con, ou d'un mec super stupide. Après tout, il vient de se poser sur ce banc, alors qu'une jolie jeune femme aux cheveux blonds comme le blé est en train de pleurer. Il ne devrait pas l'importuner de la sorte alors qu'elle semble si mal en point. Lui, quand il ne va pas bien, il préfère qu'on le laisse seul, peut-être que mademoiselle Robbins aussi, non ? Se mordillant la lèvre inférieure en y pensant, Jules tente de chasser ses mauvaises pensées, désireux de changer les idées à la titulaire en traumatologie. Il souffle doucement et lui tend un mouchoir, l'écoutant s'excuser. Il lui demande d'ailleurs pourquoi elle agit ainsi. Elle ne devrait pas s'excuser voyons ! Il ne faut pas. Il ne lui en voudrait pas pour une telle réaction. Elle a le droit de pleurer, d'autant plus qu'ils ne se connaissent pas spécialement, même si Jules aimerait être son ami – ou plus, mais ça, il se garde bien de le dire à qui que ce soit. Et bordel. Que c'est déplacé d'avoir ce genre de pensées alors que Lily est en train de pleurer. Soufflant doucement, il lui sourit, essayant de la rassurer. La voilà qui s'excuse encore. Rahlala.

Jules se redresse et lui propose d'aller boire un café, cela lui changera sûrement les idées, non ? Il se mordille la lèvre inférieure, puis se lève, louchant un instant sur ses lèvres qui s'étirent en un sourire timide. Elle est vraiment sublime. Il lui lance un regard entendu, puis se dirige tranquillement jusqu'au café le plus proche avant de lui ouvrir la porte. « Après vous. » Il sourit faiblement et la laisse choisir leur table, s'installant en face d'elle. Il demande un café viennois ainsi qu'un muffin avant de se tourner vers l'étudiante en médecine. « Je peux vous poser une question … ? » Il demande, désireux d'avoir une réponse à une certaine question qu'il se pose depuis qu'il la voit zoner devant son service. Il faut dire qu'elle le fuit à chaque fois qu'il tente de l'approcher dans ce genre de moments et c'est assez … frustrant ? Oui, c'est bien ça, le mot. Frustrant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Lun 9 Mai - 17:54

Remerciant doucement Jules pour le mouchoir après s'être excusé, la jeune femme s'essuie le visage avant de se moucher, puis de jeter le bout de papier dans la poubelle voisine. Elle doit avoir l'air fine, à pleurer comme une idiote après s'être enfilée un beignet et un café. Abrutie. Reniflant, elle essuie ses joues d'un revers de la main avant de le regarder se redresser et lui proposer d'aller boire un café. C'est extrêmement gênant, mais soit.. Au moins, cela lui changera des idés. Soufflant doucement, elle lui sourit timidement avant de se lever, rivant ses yeux vers le sol tandis qu'elle le suit jusqu'au café voisin, enfonçant ses mains dans les poches de son manteau. Ils arrivent face à la jolie boutique, et Lily le suit à l'intérieur avant de s'asseoir doucement face à lui, retirant sa veste qu'elle pose sur le dossier de la chaise. Demandant un café au lait et un beignet, Lily se mord doucement la lèvre avant de lever les yeux vers Jules.

Il la vouvoie. Elle fait si vieille que ça ? Faisant doucement la moue, la jeune femme hausse les épaules avant de le regarder. « Oui bien sûr, que se passe t-il ? » Elle lui sourit timidement, puis remercie le serveur quand il leur apporte leurs mets et boit quelques gorgées de son café, soupirant doucement d'aise avant de manger un bout de son beignet. « D'ailleurs.. On peut se tutoyer, non ? Je m'appelle Lily.. » Elle opine et se mordille la lèvre, les joues rosies par la gêne tandis qu'elle dévore proprement son beignet. Elle serait vraiment cruche, si elle commençait à s'en mettre partout ! Pour qui est-ce qu'on la prendrait, si elle avait du sucre partout, surtout face à Jules Hopkins. Passant une main dans ses cheveux pour les ramener sur le côté, la jeune femme boit quelques gorgées de son café, puis regarde Jules, attendant qu'il lui pose la fameuse question, quelque peu inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Lun 16 Mai - 11:20

Jules inspire doucement en se dirigeant tranquillement jusqu'au café le plus proche. Il se demande bien pour la jolie blonde qui hante ses pensées depuis plusieurs semaines maintenant pleurait, seule dans ce joli parc. Il aimerait le lui demander, pour essayer de la rassurer, de lui faire oublier sa peine, mais ce serait trop déplacé. Ils ne se connaissent pas. Il pourrait paraître pour un idiot, pour un mal élevé, ou pire, pour un pervers. Hors, il n'est rien de tout cela. Le jeune pédiatre néonatal ouvre la porte du café à la jeune femme l'accompagnant, la laissant entrer en première avant de se poser à une table un peu à l'écart. Il retire sa veste lui aussi et réajuste sa chemise. Jules donne sa commande avant d'attendre ce qui Lily désire. Il regarde ensuite le serveur s'éloigner pour préparer leur commande. Il ne se sent pas spécialement bien, ici, au milieu de tous ces gens, surtout en présence de la jeune titulaire en traumatologie. Soufflant doucement, il se redresse et lui adresse de nouveau la parole, assez nerveux.

Il a envie de lui demander pourquoi elle épie sans cesse son service. C'est assez perturbant, surtout quand on sait que Jules n'arrive pas à regarder ailleurs quand elle est dans les parages. Elle lui répond positivement et le jeune homme opine faiblement, remerciant à son tour le serveur avant de boire quelques gorgées de son café macchiato, frémissant tant la chaleur de a boisson lui fait du bien. Se tutoyer ? Oh … Oui. Jules opine faiblement en l'entendant. Il le sait. Il sait comment elle s'appelle. « Je sais qui tu es, Lily, nous avons un ami en commun. Je m'appelle Jules. Hopkins. » Il lui sourit faiblement, puis se met à jouer avec sa tasse. Il va vraiment oser lui demander ce qui lui torture l'esprit depuis plusieurs semaines ? Inspirant doucement, le jeune papa se mordille la lèvre inférieure avant de se lancer. « Je te vois souvent en train de zoner vers mon service. Et dès que j'essaie de venir vers toi pour te parler, tu t'enfuis. Pourquoi ? » Il la regarde dans les yeux, les sourcils légèrement froncés. Il va peut-être enfin avoir une réponse à ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Jeu 26 Mai - 21:31

Entrant doucement dans le café où Jules vient de l'inviter, la jeune femme se pose sur une chaise puis regarde doucement autour d'eux. Il n'y a pas grand monde, aussi c'est agréable. Il faut dire qu'elle n'apprécie pas tellement de se retrouver en public, les gens sont assez étranges. Entre les regards, les dragues à tout va, elle ne se sent véritablement à l'aise que dans l'hôpital, et encore. Mais au moins, quand elle opère, elle est tranquille, quand elle travaille aussi. Et elle adore travailler, donc ce n'est vraiment pas un problème pour elle.. Mis à part quand elle est congés, comme ce matin, et qu'elle n'a rien à faire. Après avoir commandé sa boisson, la jeune femme lève les yeux vers Jules, lui proposant qu'ils se tutoient. C'est plus facile, certainement. Et puis, ils ne sont pas vraiment des inconnus, pas vrai ? Elle le croise souvent à l'hôpital, encore plus quand elle se décide à traîner dans son service mais ça, elle préfère le garder pour elle – bien qu'elle sache très bien que Jules l'a remarquée, lorsqu'elle venait.

Se redressant doucement en l'entendant lui dire qu'il sait qui elle est, la blonde ne peut pas s'empêcher de rougir et de se mordre la lèvre inférieure, baissant doucement les yeux sur sa table. « Oh, oui.. Nathan bien sûr.. Je sais qui tu es aussi enfin.. Je connaissais ton prénom. » Elle lui offre un sourire timide, avant de boire une gorgée de son café, reposant les doigts dessus aussitôt la tasse posée sur la table. « Hm.. J'ai aussi une question.. Tu ne travailles pas ce matin ? Je ne t'avais jamais vu par là.. » Elle lui jette un regard avant de se remettre à boire sa tasse aussi vite, la terminant cette fois avant de la reposer. Puis, doucement, elle baisse les yeux vers la table en entendant les premiers mots de Jules. Ah, ça. Gardant son silence un instant, se triturant les doigts sous la table, elle prend une courte inspiration avant de le regarder. « Eh bien.. J'aime bien voir les bébés, de temps en temps.. C'est mignon et puis.. Je sais pas.. C'est reposant la-bas.. Et.. Tu es intimidant. Alors.. Je suis désolé.. Je dois paraître complètement stupide.. » soufflant doucement, elle se mord la lèvre puis se lève, déposant quelques pièces sur la table pour régler les cafés, prête à partir tant elle se sent gênée. Quelle idiote.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Ven 3 Juin - 21:06

Jules essaie de cacher sa nervosité en se montrant souriant et bavard, mais dans le fond, il se demande s'il fait la bonne approche. Il sait très bien que la jolie blonde est difficile d'accès. Nathan l'a prévenu, mais n'a pas voulu lui dire le pourquoi du comment. Il espère juste qu'elle n'est pas en couple. Il faut dire qu'elle l'intéresse beaucoup. Lily est une jeune femme intelligente, douce, magnifique et qui semble prendre soin des autres. Il apprécie sa façon d'être et désormais, il peut aussi dire qu'il apprécie énormément sa présence. Il pourrait passer la journée entière à ses côtés, à lui parler ainsi qu'à la contempler. Se mordillant la lèvre inférieure en y pensant, Jules reprend la parole en lui indiquant qu'il connaissait déjà son prénom. Après tout, ils ont un ami en commun. Lily répond aussitôt qu'elle connaissait également son nom et cela le fait se sentir un peu mieux. Oh. Alors ils ont déjà parlé de lui ensemble ? C'est intéressant. Jouant avec sa tasse, le jeune papa essaie de ne pas trop montré qu'il est mal à l'aise et inquiet à l'idée de faire un faux pas. Il ne voudrait pas la faire fuir. Il ne travaille pas ce matin ? Papillonnant des yeux, Jules se redresse et lui sourit. « Oh ? Non, c'est mon jour de repos cette semaine. J'ai du me lever tôt ce matin et comme j'étais dans le coin, je me suis dit qu'une petite ballade dans le parc ne me ferait pas de mal. Et miracle, je suis tombé sur toi ! » Il sourit, amusé et boit à nouveau quelques gorgées de sa boisson chaude préférée.

Le jeune Hopkins se mordille le creux de la joue avant de prendre une longue inspiration. Il faut qu'il se lance, qu'il lui pose cette question qui lui tiraille l'esprit depuis qu'il a croisé pour la toute première fois à l'hôpital de Seattle. La réponse se fait attendre, mais quand enfin Lily prend la parole, il ne peut s'empêcher de l'écouter attentivement. Papillonnant des yeux, Jules fait la moue et opine faiblement. Il regarde les pièces et les prend avant d'attraper la main de la jolie blonde pour les lui redonner. « Je t'ai invité, je ne vais pas te faire payer nos cafés. Et puis, quel gentleman serais-je si j'osais me laisser inviter par une si jolie femme ? » Il lui sourit, prenant le devant, avant de lui lâcher la main, se disant qu'il en fait sûrement un peu trop. « Je suis si intimidant que cela ? Pourtant, j'essaie d'être gentil et souriant avec tout le monde … Et tu peux rester plus longtemps dans notre service tu sais, je pourrais même te présenter certains bébés. » Il la regarde, attendant une réaction de sa part Il espère sincèrement qu'elle ne détournera pas sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Dim 3 Juil - 13:43

Le regardant de temps en temps, bien que son regard soit souvent fixé sur sa tasse, la jeune femme ne sait pas vraiment quoi dire. Elle qui craignait de s'engager un jour à nouveau dans une relation, la voilà entrain de boire un verre avec sûrement l'homme le plus séduisant de tout l'hôpital. Elle pense à lui assez souvent – pour ne pas dire tout le temps – et l'avoir en face d'elle est absolument intimidant. Elle craint de faire un faux pas, de lui paraître trop timide, mais c'est plus fort qu'elle. Elle est d'une timidité maladive, excepté lorsqu'elle est au travail. Mais depuis son accident, la jeune femme ne parle des masses, plutôt discrète. Une qualité qu'on lui a toujours comparé avec Arizona, qui elle est une vraie pile électrique. Il devait se lever tôt ? Papillonnant des yeux, la jeune femme le regarde, se mordant la lèvre avant d'hocher doucement la tête. « Oh, je vois.. » elle rougit un peu et se mord la lèvre, ressentant la fatigue de sa nuit de garde lui peser un peu plus sur les épaules. « J'aime bien ce parc, il est agréable.. » Bordel, pourquoi elle vient de sortir une connerie pareil ? Il va sûrement la prendre pour une idiote, à dire des choses aussi futiles. Rougissant de plus belle, la jeune femme baisse le regard et s'empresse de terminer son café à la hâte.

Jules lui demande si il peut lui poser une question, et la jeune femme opine doucement sans oser relever ses yeux clairs vers lui. Qu'est ce qu'il va lui demander ? Elle peut sentir son cœur battre la chamade dans sa poitrine, et lorsqu'il lui pose la question elle se met à rougir de nouveau, elle qui avait réussit à calmer ses rougeurs maladives. Après lui avoir répondu que c'était parce qu'il l'intimidait, elle s'empresse de sortir des pièces pour payer les cafés, se sentant de plus en plus idiote et gênée. Cependant, Jules lui attrape doucement la main pour lui rendre ses pièces, et la jeune femme frémit entièrement avant de le fixer, les joues cramoisies. « Je.. Je suis désolée.. » Elle se mordille la lèvre inférieure et le regarde faire, rangeant doucement ses pièces lorsqu'il lui lâche la main. « Non enfin.. C'est juste que j'ai pas l'habitude.. Mais.. Tu es très gentil.. Je suis désolée, je passe sûrement pour la dernière des idiotes à tes yeux.. » Elle se mord la lèvre et baisse les yeux, soufflant doucement, son cœur battant toujours aussi fort contre sa poitrine. Lui présenter des bébés ? Elle le regarde un instant, puis opine doucement. « Oui je.. J'essaierais.. J'ai pas l'habitude mais d'accord, ça me plairais.. » Elle lui fait un mince sourire, gênée et le regarde, n'osant pas bouger de sa chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY] Lun 11 Juil - 11:22

Jules sourit doucement tout en répondant à la question de la jolie blonde assise en face de lui dans son café préféré de la magnifique ville de Seattle. Il ne lui dit cependant pas qu'il est parti se balader après avoir emmené sa fille à l'école, puisque c'est un sujet qui semble faire fuir les femmes célibataires à chaque fois qu'il l'aborde durant un rendez-vous, bien que ce n'en soit pas un. Il lui retourne sa question, puis sourit en entendant sa réponse, amusé. Elle aime bien ce parc parce qu'il est agréable. Intéressant. Il la regarde rougir, se demandant ce qui lui arrive. Est-ce qu'il la met si mal à l'aise ? Jules la trouve tellement adorable ainsi. Se mordillant la lèvre inférieure, il prend finalement son courage à deux mains pour lui demander pourquoi elle s'enfuit à chaque fois qu'elle voit à l'hôpital et la réponse ne se fait pas attendre. Il l'intimide. Attrapant soudainement la main de Lily, Jules lui fait comprendre qu'il l'a invité et qu'il ne serait pas un bon gentleman s'il la faisait payer leurs cafés. Il lui sourit innocemment et sort sa monnaie pour payer, attendri par l'attitude de la jolie blonde.

Inspirant doucement, il secoue la tête et hausse ensuite des épaules. « Ne t'excuses pas, voyons. » Il lui fait un clin d'oeil avant de l'écouter parler de nouveau. Papillonnant des yeux, le jeune pédiatre néo-natal pouffe de rire et se gratte la nuque. « Pas du tout, au contraire, je trouve adorable et vraiment mignonne. Mais pas idiote pour un franc. » Jules est sincère dans ses paroles mais il se demande si cela n'est pas un peu déplacé. Il souffle doucement et la regarde dans les yeux, inquiet. Le jeune Hopkins propose soudainement à la jeune femme qui hante ses rêves depuis plusieurs semaines qu'il pourra lui présenter des bébés si elle le désire. Après tout, il peut toujours lui montrer comment il travail, ce n'est pas interdit. Souriant grandement en l'entendant répondre positivement, Jules se lève de sa chaise et lui fait signe. « D'accord, alors évite de fuir la prochaine fois que tu me vois, sinon je le prendrai vraiment mal cette fois. » Il se penche pour embrasser sa joue. « Je vais devoir filer, on se verra sûrement à l'hôpital, passe une merveilleuse journée, Lily. » Il appuie bien évidemment sur le prénom de la jolie blonde avant de sortir du café, tout sourire. Bon sang. Il a l'impression d'être sur un petit nuage !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Please, don't cry. [JULY]

Revenir en haut Aller en bas

Please, don't cry. [JULY]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» God Bless America;Happy fourth of july .
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur
» Abracadabra me voilà ~ [PV July Martens]
» HAITI MINUSTAH Budget Period July 2011 to June 2012 $793.517.100,00
» fiche terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our deepest fear :: VIDEO GAMES :: 
Goodbye my lover
 :: 
Version Seattle
 :: 
Les rps
-