FERMETURE DU FORUM : http://ourdeepestfear.forumactif.org/t1309-fermeture-du-forum#18895

Partagez|

Life Is Strange • Pv Svein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Life Is Strange • Pv Svein Sam 16 Juil - 21:50

Life Is Strange
Svein J. Montgomery & Fergus C. Fraser

Fergus ne s’était jamais senti au fatigué de sa vie. Ses gardes n’en finissaient pas, il devait remplir tellement de dossiers qu’une pile était posée au sol près de son bureau, et pour couronner le tout, Amélia était malade et ne passait plus ses nuits. L’écossais souhaitait une simple nuit complète dans son lit, sans personne pour l’ennuyer afin qu’il récupère toutes ses heures de sommeil perdu. Cette journée n’allait certainement pas arranger son état de fatigue, car lorsqu’il entra dans son bureau et qu’il vu quelques dossiers supplémentaires, il fut directement découragé. Le travail étant ce qu’il était, il se dirigea lentement derrière son bureau et se plongea dans ses dossiers à remplir. Certains concernaient l’état d’avancement d’une maladie d’un enfant, ou des permissions de sorties, des ordonnances à renouveler. Il savait qu’il avait pris du retard, mais il avait préféré prendre quelques jours de congés afin de soigner sa fille plutôt que de la laisser à une gardienne pendant qu’il travaillerait. Fergus savait que son esprit aurait été ailleurs et qu’il n’aurait pas été productif et que son travail en aurait souffert. Finalement, rester au chevet de son enfant malade était le sort de tous les parents, et Fergus n’avait pas dérogé à la règle. La santé d’Amélia s’étant améliorée grâce à ses bons soins, il était finalement retourné au travail au bout de trois longs jours d’absence ce qui se voyait sur son bureau. Sans dire un mot il commença à travailler, espérant que ce travail ingrat serait rapidement fini. Lorsque le pédiatre devait remplir des documents importants, il se demandait pourquoi il avait accepté d’être le chef de service, il avait l’impression de perdre le contact humain au profit de longues heures solitaires dans un bureau froid et peu avenant. Fergus avait beau essayer de le rendre chaleureux en y ajoutant des cadres, des coussins sur le fauteuil au fond de la pièce, ainsi que certains petit objets sur les meubles, il avait toujours l’impression que la pièce était froide et peut accueillante.

Au bout de trois heures de travail intensif, Fergus avait réussi à faire baisser considérablement la pile de dossier. Il était fier de lui, et décida donc de s’octroyer une pause bien mérité. Il délaissa avec joie ses dossiers et se dirigea vers le bureau des infirmières pédiatrique afin de se servir une grande tasse de café pour se donner du courage pour finir sa journée. Il échangea quelques mots de politesses, pris des nouvelles de certains enfants, et demanda comment son service tournait quand il n’était pas présent. Ce n’est pas que son absence l’inquiétait, mais il aimait bien avoir un retour sur le fonctionnement du personnel, savoir s’il n’y avait pas eu trop de désaccords entre médecins ou autre. Les retours des infirmières étaient bons, tout avait été correctement, ce qui soulagea l’écossais. Alors qu’il savourait ce moment de tranquillité, une infirmière vient à lui essoufflée. Elle eu du mal à reprendre son souffle, mais une fois cette tâche faite, elle regarda Fergus dans les yeux, l’air effrayée :

>>Un interne est en train d’engueuler un homme qui vient juste d’être père ! Ils sont dans le hall d’entrée.

Fergus se demanda un instant pourquoi c’est lui qu’on prévient, après tout il y a d’autre chef qui étaient bien plus près du hall. Cependant, il réfléchit quelques instants, c’était peut-être à cause du fait que l’homme était nouvellement père et que l’enfant avait un souci et donc allait rejoindre son service. Délaissant sa tasse, Fergus se dirigea au plus vite vers l’endroit indiqué par l’infirmière. Ce qu’il vit le mit instantanément de mauvaise humeur. Montgomery était en train de s’engueuler avec un père, mais Fergus ne comprenait pas ce que les deux hommes s’hurlaient au visage. Jouant des coudes pour passer au travers du rassemblement qui s’était fait autour des deux hommes, Fergus réussit à les approcher au bout de quelques instants. Séparant les deux hommes puis se plaçant entre eux, le regard du brun passait de l’un à l’autre.

>>J’aimerai savoir ce qu’il se passe ! Ce n’est pas un cirque ici, et je vous demanderai donc de ne pas vous donner en spectacle au milieu de l’hôpital. Montgomery, vous n’avez certainement pas le droit de traiter l’homme comme vous venez de le faire, vous viendrez donc dans mon bureau après. Monsieur, bien que votre situation ne doit pas être facile, il ne vous est pas permis de parler au personnel soignant de cette façon. Les autres qui n’ont rien à voir avec ça, circulez !


© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Life Is Strange • Pv Svein Dim 17 Juil - 0:26



Life is strange


Svein avait songé à s'orienter dans la gynécologie obstétrique, il avait donc demandé à avoir beaucoup de services en obstétrique. Le chef de service avait accepté et il aida à l'accouchement d'une jeune femme. Alors que cette dernière avait fait le choix de ne pas connaître le sexe du bébé, ce fut la surprise générale lors de l'arrivée de l'enfant. En effet, les parents ne s'étaient pas attendus à voir naître un bébé ayant les deux sexes, il s'agissait d'un hermaphrodite. L'enfant fit tout de suite l'objet des curiosités au sein de la salle d'accouchement, ce n'était pas tous les jours qu'un cas comme celui-ci se présentait. Si la mère aimait déjà son enfant comme il était, le père qui était conservateur ne semblait apprécier la nouvelle et demanda aussitôt une opération. Ils ne rentreraient pas avec un enfant à deux sexes. Le père était plus qu'insistant à ce sujet, il ne souhaitait pas changer de position. Montgomery sentait déjà que ça ne serait pas l'amour fou avec le paternel, mais il prit sur lui car il ne savait pas comment il réagirait à sa place, même s'il pensait en tout cas qu'il pouvait accepter son enfant tel qu'il est même s'il n'en désirait pas. Pour calmer le nouveau père de famille, Svein alla faire les différents tests pour connaître la dominance de sexe. Les résultats indiquèrent qu'il était avant tout un petit garçon. Là encore, la mère semblait se réjouir tandis que le père avait toujours cette opération sur le bout des lèvres :

« Si nous l'opérons maintenant le pénis de votre fils sera sacrifié pour éviter toute complication encourue à cet âge-là. Cependant, si vous attendez dans quelques mois, nous pourrions faire en sorte que ce soit pleinement un petit garçon. » L'homme ne semblait pas satisfait de cette réponse : « Je ne veux pas emmener ce phénomène de foire chez moi ! Faites votre job, peu importe si c'est une fille du moment que ce n'est pas un monstre ! » Svein lui jeta un regard noir, il n'appréciait pas du tout sa manière de voir son enfant de la sorte : « Ce n'est pas un monstre, ni un phénomène de foire, mais votre bébé, il a un cœur, un cerveau, des yeux » l'homme lui coupa la parole : « et deux sexes ! Vous trouvez ça normal peut-être ?! Faites ce que je vous demande je suis son père ! » Svein ne tenait plus en place : « Je n'ai pas d'ordre à recevoir d'une petite merde comme vous ! » Montgomery savait qu'il venait de perdre son sang froid. D'ailleurs le ton avait haussé entre les deux hommes ce qui avait attiré l'attention sur eux. Ce n'était malheureusement pas la première fois qu'il se retrouvait dans cette position, il se doutait que d'autres membres du personnel allaient dire qu'il se la ramenait encore alors qu'il n'était qu'un interne, un vrai petit con qui se croit au dessus de tout comme son père le faisait. Ils avaient au moins un point commun. Cette tirade fit sortir un peu plus de ses gonds le père, ils allaient en venir aux mains. Svein quant à lui l'insulta une fois de plus pour répondre à ses attaques. Au moment où il allait le frapper, Fraser débarqua de nulle part et les sépara pour s'imposer. Le chef de service se montra autoritaire et ferme. Montgomery leva les yeux au ciel lorsqu'il évoqua l'obligation d'aller dans son bureau avant de jeter un regard noir à l'homme :

« Oh croyez moi docteur Fraser vous l'insulteriez vous même de petite merde si vous saviez comment il traite son gamin ! »
La dispute reprit de plus belle, le père de famille comptait bien s'appuyer sur le chef de service pour faire entendre son droit : « C'est inadmissible de se faire traiter de la sorte par un interne qui ne connaît pas son travail et qui plus est censé faire dans le social ! Croyez-moi vous ne vous en sortirez pas comme ça !  Si vous ne souhaitez pas que je parle de la sorte à cet individu vous feriez mieux de lui apprendre les bonnes manières ! » Svein le fusilla du regard, mais il tenta de prendre sur lui pour expliquer la situation à Fergus : « J'ai mis au monde son enfant et il s'avère qu'il s'agit d'un hermaphrodite. Les tests ont montré qu'il était plus masculin que féminin. Une opération n'est pas possible pour le moment à moins de sacrifier le pénis pour le vagin. Monsieur veut donc pratiquer cette opération contre mon avis et je l'emmerde cordialement.»  Montgomery était une fois de plus énervé, il n'arrivait pas à se calmer même si au fond il était soulagé et ravi de retrouver Fraser.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Life Is Strange • Pv Svein Dim 17 Juil - 1:18

Life Is Strange
Svein J. Montgomery & Fergus C. Fraser

Les cris des deux hommes avaient pour effet de faire arriver doucement un mal de tête au pédiatre. Il se massa doucement les tempes en écoutant les arguments des deux partis. Svein avait agit correctement en demandant tout de suite les tests hormonaux afin de déterminer le sexe de l’enfant, cependant il n’avait pas eu la façon adéquate de parler au père, surtout si celui-ci était perturbé par la nouvelle qui ne devait pas être facile à encaisser. Le père avait lui aussi des tords et des droits dans leur dispute. Il avait raison en disant que Montgomery ne lui avait pas parlé correctement, cependant ce n’était pas à lui de choisir le moment de l’opération de son enfant et ça il devait le comprendre. Une fois tous les arguments écouté, et une fois qu’il fut mis au courant de la situation, Fergus regarda Montgomery et lui dit :

>>Vous avez bien fait de faire les tests hormonaux, cependant il est vrai que vous n’avez pas à parler de cette manière au père de l’enfant. Vous devez mettre vos ressentiments de côtés ! Vous êtes médecin bordel agissez en tant que tel et pas en tant que jeune fille perturbée qui réfléchit avec ses hormones.

Il se tourna ensuite vers l’homme, essayant de ne pas non plus l’insulter pour ce qu’il voulait faire subir à son enfant. Fergus essayait d’être compréhensif, cela ne devait pas être facile de se trouver dans sa situation, lui-même ne sait pas comment il aurait réagi face à une telle situation. C’est tellement déroutant. Pendant neuf mois, on attend un enfant, on l’imagine parfait, on choisit le prénom en fonction du sexe, on prépare toute la maison pour l’arrivée de cet être aimé, et finalement ce monde s’écroule en un instant. Cependant, cela ne pouvait pas expliquer pourquoi il répondait ainsi à l’interne.

>>Monsieur, sachez que l’interne ici présent à fait son travail comme il l’a appris et l’a très bien fait. Je n’accepte cependant pas que vous insinuiez qu’il est mal élevé parce qu’il n’a pas su retenir sa langue. Je vais refaire ses tests, et s’ils sont identiques aux résultats obtenus par le Docteur Montgomery, alors je choisirai ce qui est le mieux pour l’enfant.

Il y avait cependant de grandes chances pour que les résultats soient parfaitement identiques, ça n’allait pas changer en l’espace d’une heure. Dans tous les cas, une opération serait utile, Fergus ne pouvait pas laisser cet enfant grandir en étant hermaphrodite, c’était tout simplement impossible pour lui. Cependant, ce genre d’opération est faite à partir du moment où les résultats sont sûrs et où tous les organes sexuels sont en place. La procédure était certes risquée parce que non faite régulièrement, mais ne représentait pas de risque réel pour la suite de la vie de l’enfant. Il pourrait grandir normalement, développer tous les attributs masculins, et pourrait lui-même devenir père à son tour. Avoir une vie normale en soit.

>>Sachez cependant qu’il y aura une opération et qu’elle sera faite en fonction des résultats obtenus. Cela n’empêchera pas votre enfant d’avoir une vie aussi normale que les autres enfants. Ce ne sera qu’un mauvais souvenir d’ici six mois à peu près.

Le pédiatre jeta un bref coup d’œil autour d’eux, tout le monde était parti, et il espérait que personne n’allait revenir pour voir ce combat de coq. Il ne servait à rien de se donner en spectacle de la sorte. Fergus était au courant qu’il était dans le caractère du jeune interne de réagir de cette manière, cela ne l’avait donc pas étonné de le voir dans cette dispute. Cependant, même si le chirurgien savait que ce n’était pas bien, il devait avouer qu’il aimait bien ce côté bagarreur du jeune homme, ça lui rajoutait du charme. Il lui jeta un bref coup d’œil afin de le surveiller, il ne faudrait pas qu’il attaque à nouveau verbalement l’homme en face de lui, surtout que Fergus essayait tant bien que mal de calmer la situation entre eux.



© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Life Is Strange • Pv Svein Dim 17 Juil - 2:34



Life is strange


Svein était décidément révolté, il ne tolérait pas ce genre de comportements. Peut-être un psychologue dirait qu'il n'aime pas parce que son père n'avait jamais accepté son homosexualité alors il tenait cette cause à cœur. Après tout Montgomery aurait pu passer à autre chose, encaisser sans même se soucier de la vie de cet enfant, mais non, ce jour-là il avait décidé de montrer ses griffes. Tout comme son père, Svein avait du mal avec l'autorité, ils la défiaient à chaque fois qu'ils pensaient que c'était nécessaire. De vrais emmerdeurs. Il ressemblait à son père sur ce point qu'on le surnomma dernière son dos : Montgomery junior chose qu'il détestait par dessus tout cas il ne voulait pas vivre dans l'ombre de ce dernier. Quoi qu'il en soit, l'interne n'était pas devant son père, mais celui du nouveau né. L'enfant n'avait toujours pas de prénom d'ailleurs. Avec la présence de Fraser, Svein espérait que celui-ci le soutienne, non pas parce qu'ils avaient couché ensemble même si c'était un plus, mais parce qu'il aimait les enfants. Montgomery observa le chef de service pour entendre ce qu'il avait à dire. Alors qu'il s'attendait à un discours plus agréable en sa faveur, il se fit engueuler par ce dernier qui osa même le traiter de fille perturbée par ses hormones. Le père de famille aborda une expression satisfaite tandis que l'interne jeta un regard assassin à Fergus, il n'aimait pas se faire réprimander et encore moins devant son adversaire. Svein se contenta de dire un simple : « Bien monsieur. » qui en disait long par son intonation qu'il lui en voulait personnellement et qu'il ne valait mieux pas qu'ils se retrouvent seul à seul. Le père de famille ne semblait pas broncher également après avoir reçu lui aussi sa leçon de morale. L'interne apprécia le fait que son chef prenne sa défense parce qu'il n'attendait que ça. En revanche, ce fut de courte durée puisque Fraser proposa de refaire des analyses pour canaliser le père de famille. Svein leva les yeux au ciel, les tests n'allaient pas changer et il se sentait un fois de plus discrédité. Il passa ses mains dans ses poches, écoutant la proposition du chirurgien. Il est vrai que Fergus savait parler aux parents, cela se ressentait et voyait même, chose que n'avait pas toujours l'interne qui préférait ne pas passer par quatre chemins. De son côté le père s'indigna une nouvelle fois :

« D'ici six mois ? Vous plaisantez ? On ne va pas montrer cette chose à tout le monde, ce n'est pas un enfant... » Svein jeta un regard à Fergus pour capter sa réaction et qu'il comprenne son exaspération. D'ailleurs, il reprit à son tour la parole : « Six mois et après ce sera un petit garçon. » Le père se mit à rire jaune : « Pour qu'il devienne un pédé ? Je ne veux pas d'un efféminé à la maison, opérez cette chose maintenant et faites en une petite fille, se sera moins pire un garçon manqué qu'une tapette. » Svein avait beau tenter de se calmer après les représailles de Fergus, il ne pu s'empêcher de lâcher un : « Vous ne vous arrêtez jamais de dire de la merde vraiment ? Ce n'est pas votre grosse que l'on devrait opérer mais vous contre la connerie humaine. » Montgomery sachant qu'il venait de s'emporter, évita comme un gamin qui savait parfaitement qu'il avait fait une bêtise devant sa maman, de regarder Fraser parce qu'il risquait d'en prendre pour son grade. Il fit mine de regarder une affichette sur le mur comme s'il n'avait rien dit. Le père de famille quand à lui demanda : « Il continue, cette histoire va mal finir. Je vous prierais de sanctionner votre interne si l'hôpital ne veut pas recevoir des poursuites judiciaires. » Svein observa une nouvelle fois la réaction de Fergus. Il voulait voir ce qu'il envisageait de répondre face à tout ça. Après tout ils venaient indirectement d'être insultés parce qu'ils étaient deux hommes qui aimaient les hommes. D'ailleurs Montgomery ne pu s'empêcher de repenser à leur dernière partie de jambe en l'air, il ne regrettait pour rien au monde ce qu'il était.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Life Is Strange • Pv Svein

Revenir en haut Aller en bas

Life Is Strange • Pv Svein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Life is strange ft. Nora
» Life is strange • Glenn Monroe
» Life is Strange
» You met me at a very strange time of my life. |-| w/ Harley Teller
» — bring me to life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our deepest fear :: VIDEO GAMES :: 
Goodbye my lover
 :: 
Version Seattle
 :: 
Les rps
-