FERMETURE DU FORUM : http://ourdeepestfear.forumactif.org/t1309-fermeture-du-forum#18895

Partagez|

She's the one (Cordélia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: She's the one (Cordélia) Jeu 22 Sep - 19:58


   
   

   
Une nouvelle journée à l'hôpital, encore, je pense qu'avoir acheté un appartement finalement ne sert pas à grand chose. J'ai encore jamais utiliser ma cuisine, c'est pour dire à quel point je suis présent chez moi. Je dois bien l'avouer je commence à être épuisé, mais je dois encore faire une garde de nuit. Aujourd'hui, depuis mon arriver j'ai enchaîné les opérations et les consultations j'ai eu des cas simples comme des cas compliqués, heureusement j'ai eu de bons interne à mes côtés et tous s'est bien passé, j'ai même pu déléguer de temps en temps et finalement ça fait du bien. Je m'accorde tout de même une petite pose dans la salle de repos, je suis seul et j'en profite, pour une fois. Je m'endors quelques minutes, une sieste réparatrice même si pour moi il me faudrait des heures et des heures pour rattraper mon manque de sommeil. Alors que je suis plongé dans mes rêves, c'est mon biper qui sonne pour me rappeler que j'ai un nouveau-né à opérer. Ce genre d'opération est pour moi assez délicate, un nouveau-né c'est tout petit, c'est fragile et les organes sont minuscules, un seul mauvais geste et nous pouvons les perdre. Ils demandent une concentration de tous les instants et tout ça me met tout de même légèrement la pression. Je ne sais même pas quelle heure il est, mais je me lève, enfile de nouveau ma blouse et me dirige en pédiatrie puis en néonat'. Je ne dois pas paraître endormis, ni même fatigué. Lorsque j'arrive sur les lieux, je repère presque de suite Cordélia, elle est là toujours aussi belle quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit. Mon regard se pose sur elle et j'ai du mal à m'en défaire à tel point que je ne remarque même pas mes internes à mes côtés. “Préparer le patient et attendez moi au bloc.” Leur dis-je sans même détacher mon regard de la jolie brune. Jusqu'au moment où je décide de franchir la porte qui me séparait d'elle. “Bonsoir … Tu es de nui toi aussi ?” J'avoue que je ne sais pas vraiment quoi dire, enfin si je sais, mais disons que maintenant il y-a comme une sorte de gêne entre nous.

   
© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia) Ven 23 Sep - 10:15



   
   Jude et Cordélia
   'Cause it's you and me and all of the people

P
eut-être est-ce son horloge biologique, ou bien son amour pour les enfants qui l'a poussé à bosser dans ce service ou toute vie se raccroche à un espoir. Le service neonat n'est pas le plus gai au quotidien. On voit ces petits bouts de choux entre la vie et la mort pour la plupart, venus au monde bien trop tôt pour vivre normalement. Cent ans plus tôt, ils seraient mort. Aujourd'hui, la technologie permet de les maintenir en vie pour qu'il puisse grandir et se développer correctement. Cordélia fait une piqûre dans la toute petite veine, très visible par la peau extrêmement fine du bébé endormi. Lianne est née à six mois, un accouchement programmée car elle a une tumeur au cerveau. Ces chances de survies sont très minces mais pourtant, la petite brune y croit dur comme fer: " Allez petit coeur, dans quelques heures, un magnifique docteur va s'occuper de toi et te guérir, et dans quelques semaines tu rentreras chez toi..." Rentrer chez soi... Cordélia aurait du le faire depuis plusieurs heures déjà mais ils sont en sous-effectif depuis la fusillade, et elle a suivi l'accouchement de cette petite puce, elle voulait être là cette nuit... Et le magnifique docteur en question arrive dans le service. Le regard de la jeune femme se pose sur Jude et un sourire né sur ses lèvres sans qu'elle ne le contrôle. Mais ne même temps, il y a cette gêne, cette tension entre eux dont elle ne saurait définir. Ce baiser a touché leur amitié pour la rendre confuse. Mais elle a besoin de lui dans sa vie, ça, elle le sait. " Docteur Sullivan..." Elle lève son regard vers lui, il la dépasse d'une tête. Elle n'a jamais été très grande, alors parfois elle triche avec des talons. Mais pas au travail, trop dangereux en cas d'urgence. Elle hausse légèrement les épaules alors que les internes s'affairent autour du bébé. Elle se recule, les laissant travailler. L'opération est dans quelques heures mais des examens sont à faire avant. " Je suis de... Secours ? Je devrais être rentrée depuis un moment déjà, mais je savais pour l'opération de Lianne et... Je sais que tu vas sauver cette petite." Dit-elle, confiante. Jude a une spécialité avec un taux de mortalité élevé, car c'est souvent des cas désespérés qui sont opérés mais il fait son possible. " Tu... Tu veux boire un café, avant tout ça ? Ou un chocolat pour ne pas trembler ? " Elle le bouscule légèrement avec un sourire, frôlant sa main avant de s'arrêter. Avant, saisir sa main pour l'entrainer vers la machine a café était un geste anodin. Maintenant, elle voit une signification différente. Elle sort de la pièce, les mains dans les poches de sa blouse pour marcher dans le couloir presque désert: " Ce service est calme, la nuit... Les parents se reposent, les bébés aussi... Parfois, je trouve ça reposant de bosser la nuit. De ne pas voir cette détresse permanente dans les yeux des parents et leur sourire en disant : tout va bien." Elle lâche un soupir avant de regarder le grand blond. " Tu me manques. " Lâche-t-elle tout simplement avant de regarder devant elle.


 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia) Dim 25 Sep - 17:02


   
   

   
J'aime les enfants, mais j'ai toujours plus de mal à opérer une enfant qu'un adulte. Tout est dix fois plus petit et les enjeux sont encore plus important sur un enfant. Ce soir c'est un prématuré que je vais avoir entre les mains alors autant dire que la nuit s'annonce longue pour moi ainsi que pour les internes qui sont avec moi sur ce cas. Évidemment j'ai choisi les plus performant, les plus doués, je ne peux pas me permettre un mauvais geste c'est impossible je refuse du coup je m'entoure des meilleurs dans ma catégorie. Lorsque je me rends au service de pédiatrie je ne m'attendais pas à la trouver ici à cette heure-ci, elle n'était pas notée dans le planning. " Docteur Sullivan..." Oui, nous sommes bizarres depuis la dernière fois, depuis ce baiser c'est vrai, mais pour moi rien ne change elle reste toujours la même, la femme de ma vie j'en suis persuadé. Pour essayer de faire comme si de rien était je lui demande alors si elle aussi est de nuit. " Je suis de... Secours ? Je devrais être rentrée depuis un moment déjà, mais je savais pour l'opération de Lianne et... Je sais que tu vas sauver cette petite." Je dois dire que peut-être sans s'en rendre compte, elle vient de me redonner un coup de pression. Je soupire pour essayer de cacher mon stress, mais c'est assez compliqué. " Tu... Tu veux boire un café, avant tout ça ? Ou un chocolat pour ne pas trembler ? " Je répondrais que ce serait surtout pour me tenir éveiller, mais je ne veux pas lui faire peur quand même. “Pourquoi pas, j'ai bien cinq petites minutes devant moi oui.” Si je parais presque confiant, la jolie brune en revanche à l'air d'avoir du mal. Il va bien falloir crever l'abcès un jour ou l'autre je le sais. Nous sortons de la pièce tous les deux pour marcher dans le couloir, " Ce service est calme, la nuit... Les parents se reposent, les bébés aussi... Parfois, je trouve ça reposant de bosser la nuit. De ne pas voir cette détresse permanente dans les yeux des parents et leur sourire en disant : tout va bien." C'est sûr que ce service est probablement le pus calme et le meilleur, même s'il arrive parfois des choses atroces, mais qui heureusement, reste rare. “C'est beaucoup plus calme qu'en bas oui, c'est certain.” Dis-je en lâchant un petit rire pour essayer de détendre l'atmosphère. " Tu me manques. " A ces trois petits mots j'affiche un sourire gigantesque, un sourire peut-être bête c'est vrai, mais je suis tellement heureux d'entendre ça qu'au final je ne sais même pas quoi répondre. “Tu … Tu me manques aussi ma princesse.” Lui dis-je en la regardant dans les yeux à mon tour.

   
© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia) Dim 25 Sep - 19:14



   
   Jude et Cordélia
   'Cause it's you and me and all of the people

Q
uelques minutes, ensuite elle sera seule. Ensuite elle n'aura plus d'excuse pour rentrer chez elle et dormir. Elle s'allumera la télé, avec une glace au chocolat et attendra que le sommeil l'emporte. Parce qu'il n'y a personne pour occuper ses nuits. Et celui qu'elle voudrait, il est là, devant elle, la regardant avec ses grands yeux bleus qui la font fondre. Mais elle se contente de sourire. Oui, le service est calme... Et si elle dormait dans la salle de repos ? Elle sera déjà sur place pour demain. Elle devrait s'acheter un poisson rouge, ça l'obligerait à rentrer chez elle pour le nourrir et qu'il survive. La, elle n'a aucune raison de rentrer dans le silence de son appartement. Debout devant la machine a café, elle avoue ce qu'elle a sur le coeur, sans vraiment réfléchir. Jude lui manque. Elle a cette sensation de vide depuis deux semaines, comme si on lui avait amputé un bras. Son coeur manque un battement quand il lui avoue la même chose. Elle sourit, presque triste : "Deux amis ne devraient pas se manquer. Ce baiser... A tout changé entre nous." Dit-elle dans un souffle, à voix basse comme si des gens pouvaient les entendre dans ce couloir désert. Elle se commande un chocolat chaud, le liquide coule doucement dans le gobelet tandis que la petite brune reprend: "Je ne sais plus quoi penser, comment réagir face à toi... Je suis paumée, Jude, et ça me fait mal." Ca n'a jamais semblé évident entre eux, parce que depuis le jour où il a donné un rein pour elle, Cordélia a changé de regard face à celui qu'elle considérait comme un frère. Et depuis des années, elle sort avec des hommes sans grande conviction. Comme si elle attendait que son âme soeur se révèle à elle. Comme il y a 2 semaines avec ce fameux baiser qui a donné des papillons dans son ventre. Cordélia prends son gobelet, met une pièce dans le distributeur et s'écarte pour laisser Jude choisir et affiche un grand sourire malgré ses yeux humides: "Enfin bon ! Ce n'est pas le moment de parler de ça ! Tu dois te concentrer pour ton opération. Tu es bien entourée ?" Elle aurait bien voulu l'accompagner au bloc mais les opérations d'urgence en neurologie, elle n'a rien a y faire et ne pourrait justifier sa présence dans le bloc. Il doit déjà avoir son équipe au complet. Elle boit une gorgée de sa boisson avant de rajouter: "En tout cas, tes internes y mettent du leur..." Elle pose son regard sur la vitre qui montre les bébés endormis, et Lianne en train d'être préparée pour son opération, avec les internes courant partout.


 
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia) Mer 28 Sep - 23:46


   
   

   
Je crois que je donnerais n'importe quoi pour rentrer chez moi car je suis épuisé. Je crois que finalement, je suis épuisé de me battre dans ma vie personnelle, je n'arrive toujours à comprendre pourquoi à mon âge je me laisse encore dicté ma vie par mes parents, c'est vrai, je suis capable de savoir avec qui j'ai envie d'être non ? Je suis épuisé de répéter sans arrête les mêmes choses à ma mère, mais je suis persuadé qu'un jour ou l'autre nous serons réuni tous les deux et pour le meilleur comme pour le pire ça ne peut pas se passer autrement. "Deux amis ne devraient pas se manquer. Ce baiser... A tout changé entre nous." Me sort-elle lorsque nous nous avouons tous les deux que nous nous manquons. “Tu as raison.” Peut-être pas changer, mais déstabiliser je dirais de mon côté. "Je ne sais plus quoi penser, comment réagir face à toi... Je suis paumée, Jude, et ça me fait mal." Je vois très bien dans son regard qu'elle ne se sent pas spécialement bien, je ne le suis pas non plus simplement j'essaie de cacher tout ça, de le garder pour moi, mais là je dois la rassurer. “Reste naturel tout simplement, reste toi … Je sais que ça complique notre situation pour le moment mais … Je suis persuadé qu'un jour tout ira mieux.” Qu'est-ce je pouvais dire de plus ? Nous sommes dans les couloirs de l'hôpital, j'ai une opération qui arrive et ce n'était ni le lieu ni le moment pour développer plus les choses. "Enfin bon ! Ce n'est pas le moment de parler de ça ! Tu dois te concentrer pour ton opération. Tu es bien entourée ?" A mon tour je fais couler un café finalement je pense que je vais bien en avoir besoin. Avant de lui répondre et avant de récupérer le café, le dépose mes deux mains sur ses joues. “Je t'aime !” J'ose enfin lui dire les mots, même si elle le sait probablement déjà, mais c'est important pour moi et je dois avouer qu'ils sont un peu sortis tous seul. “Oui, j'ai choisi les meilleurs tu me connais.” Oui, j'enchaîne pour ne pas trop être mal à l'aise à mon tour, d'ailleurs je sens déjà mes joues rougir. "En tout cas, tes internes y mettent du leur..." Me dit-elle en me les montrant tous à l’œuvre. “Oui c'est vrai, je crois que je les terrorise en vrai …” Dis-je en riant, bon ce n'était pas vrai du moins je ne pense pas.

   
© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia) Jeu 29 Sep - 17:44


Elle veut y croire. Vraiment. Elle acquiesce à ses dires, mordant légèrement sa lèvre inférieure. Il doit se concentrer pour son intervention et non pas se prendre la tête avec leur histoire compliquée. Cordélia rêve que tout soit facile. Que leur mère sautent de joie pour eux, qu'ils n'aient pas l'impression de faire quelque chose de sale quand ils se tiennent la main. Parce qu'avant, ils le faisaient sans se poser de question. Maintenant, Cordélia a l'impression d'enfreindre l'interdit. Rester soi-même, et ne plus se prendre la tête. Tellement facile à dire, mais difficile a faire. Cordélia boit une gorgée de chocolat pour cacher son trouble avant de se laisser surprendre. Jude pose ses mains sur ses lui dit une phrase qui bouleverse son coeur. Il l'aime. Il lui sort ça comme ça, entre deux cafés et avant de reparler boulot. Elle manque d'éclater de rire, affichant un sourire immense sur ses lèvres. Entre amusement, surprise et... soulagement. Il ressent la même chose qu'elle. Ils sont sur la même longueur d'onde, comme d'habitude. Ils se complètent, ils s'aiment. L'amitié n'a plus sa place en premier lieu, c'est l'amour qui a prit le pas. Elle déglutit, sentant qu'il est gêné et réponds d'abord au côté professionnel après avoir fini son chocolat : "Tu peux être assez effrayant avec ta grosse voix, tes yeux intimidant et son regard sérieux..." Elle a toujours le sourire aux lèvres. L'impression d'être sur un petit nuage. De voler au dessus de tous les petits soucis du quotidien grâce à l'écho de son je t'aime. La petite brune jette son petit gobelet en plastique et saisit la main du chirurgien, attrape son café et l’entraîne dans l'angle du couloir où les yeux des internes ne peuvent les voir: "Moi aussi je t'aime, Jude. Et ça me fait du bien de savoir que c'est réciproque. Qu'on soit paumé ensemble." Elle garde sa main dans la sienne, serrant doucement ses doigts dans les siens avant de poser le gobelet de café sur une desserte pleine de compresses neuves à côté d'eux. Elle pose sa main libre sur lui, se hisse légèrement sur la pointe des pieds et pose ses lèvres sur les siennes. Doucement, timidement, se laissant entrainer par l'envie du moment, par le silence du couloir, par son coeur qui tambourine fortement dans sa poitrine. Puis elle se recule et murmure dans un soupir: "J'en avais vraiment envie... Pour voir si le second est meilleur que le premier..." Elle laisse son regard dans le sien avant de reprendre un air tout à fait normal, lachant sa main, lui redonnant son café avec un sourire espiègle: "Tu as l'air fatigué." Dit-elle pour changer de sujet avant de reprendre : "Il te faudrait des vacances. Il nous faudrait des vacances... Loin. Rien que toi et moi. Rien que nous... Qu'est-ce que tu en penses ?" Elle sent ses joues brûler par son audace du baiser. Elle sent sa main légèrement trembler d'avoir osé faire ça, et dire ça. Il faut briser la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia) Jeu 29 Sep - 22:33


   
   

   
J'ai enfin sorti mon 'je t'aime' que je rêve de lui dire depuis des années maintenant. En réalité j'ai beaucoup de fierté et du coup j'ai du mal à exprimer mes sentiments, Cordélia le sait elle me connait par coeur et elle sait que même si je ne lui disais pas avant je le pensait quand même, sauf qu'aujourd'hui tout change et j'ai envie de mettre ma fierté d'homme parfois macho de côté pour lui dire ce que j'ai sur le coeur et ce que j'ai sur le coeur, c'est de lui dire ces trois petits mots. J'avoue que j'ai quand même peur de sa réaction c'est pourquoi j'enchaîne sur tout autre chose et fait comme si de rien était, mais c'est mal connaître Cordélia puisqu'elle à très bien entendu et d'ailleurs c'est même très apprécié. "Tu peux être assez effrayant avec ta grosse voix, tes yeux intimidant et son regard sérieux..." Me dit-elle d'abord d'une manière professionnel. “Ah bon tu crois ?” Lui dis-je à mon tour quand même très sérieusement. Moi faire peur ? A ce point ? Je n'aurais pas pensé, mais pourquoi pas après tout. Je récupère enfin le café avant qu'elle ne m'entraîne ailleurs, loin des regards indiscret. "Moi aussi je t'aime, Jude. Et ça me fait du bien de savoir que c'est réciproque. Qu'on soit paumé ensemble." Comme un enfant, j'ai le sourire jusqu'aux oreilles je ne peux même pas le contrôler. Je me mets quand même à rire lorsqu'elle m'avoue qu'elle est heureuse que nous soyons paumé ensemble, c'est assez drôle et en même temps tellement vrai. Avant qu'elle ne face quoi que ce soit, je décide de me relancer, voyant à quel point ces trois mots l'on rendu heureuse ce soir. “Je t'aime, je t'aime et je t'aime !” Ses mains sont posées sur moi, elle se rapproche et m'offre un baiser. "J'en avais vraiment envie... Pour voir si le second est meilleur que le premier..." Je reste surpris et bête en même temps je ne m'y attendais pas forcément et en même temps j'ai tellement apprécié. J'ai qu'une seule envie c'est évidemment de recommencer, mais aurais-je le temps d'autant plus que Cordélia change littéralement de sujet. "Tu as l'air fatigué." Me dit-elle en me rendant mon café qui au final ne m'intéresse presque plus maintenant. “Je … Euh … Oui, peut-être.” je suis incapable de résister à son sourire, à ses lèvres, à son regard, mon dieu tout me plait chez cette femme. "Il te faudrait des vacances. Il nous faudrait des vacances... Loin. Rien que toi et moi. Rien que nous... Qu'est-ce que tu en penses ?" Waouh ! Mais qu'est-ce qu'il lui arrive ? Oui je suis surpris car j'ai jamais vu Cordélia aussi entreprenante. “Euh … Oui, je ne vais pas refuser ça c'est certain.” Oui, j'ai entendu ce qu'elle m'a dit et j'en suis ravi c'est certain, mais j'ai toujours en tête ce baiser. Tant pis, je dépose de nouveau le café, place mes deux mains autour de sa taille et dépose à mon tour mes lèvres sur les siennes pour un baiser passionné.

   
© charney
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia) Ven 30 Sep - 17:24


"Faire peur peut-être pas... Mais intimidant, oui." Dit-elle avec un léger sourire. Jude en impose. Cordélia entends souvent les internes au féminin en parler comme un mec innaccessible, mystérieux malgré sa gentillesse. Et ça la fait marrer dansEt elle son coin. Mais surtout parfois ça la rend furax quand elles parlent de ses fesses attirantes. Maintenant elle sait pourquoi ça l'énerve : c'est SON Jude. Et elle sait que si elle ne veut pas le perdre, il faut qu'elle réagise. Même si elle a peur de la réaction de leur maman. Même si elle se surprend elle même par son désir d'aller de l'avant avec lui et de lui faire comprendre explicitement. Mais ce baiser, c'est un besoin. Pour prouver ses sentiments. Pour sentir les papillons dans son ventre comme une adolescente qui donne son premier baiser. Elle rit légèrement en rougissant à ses je t'aime avant de l'embrasser. Se laisser transporter par l'instant. Se laisser vivre, sans réfléchir comme lui a fait comprendre Alyssa. Oh, elle va surement cogiter trèèès longtemps cette nuit tandis qu'il opèrera Lianna et qu'elle sera seule dans son lit. Mais au moins, les choses sont plus claires entre eux maintenant. Jude est l'homme de sa vie. Et ceci explique tous ses échecs amoureux. Comment aimer un homme quand son coeur est déjà prit ? Donc il est partant pour les vacances. Elle sourit bêtement, les imaginant déjà faire du coocooning sur une plage française ou marcher dans les rues serpentées d'Italie... Quand les lèvres de Jude se posent sur les siennes de nouveau. Les mains sur sa taille la fait frémir, et la jeune femme s'accroche à son cou, prolongeant ce baiser avec passion. Comme si le temps s'arrêtait. Comme s'ils étaient seuls au monde. Après quelques instants, ne sachant combien de temps s'est écoulé, elle prend une courte inspiration pour se remettre les idées en place avec un sourire puis pose sa tête sur le torse de l'homme, collant un peu plus son corps contre le sien avant de murmurer: "C'est comme... Une évidence..." Comme si ses lèvres avaient toujours attendues les siennes. "Mais... Gardons ça pour nous, pour le moment... Je veux dire, ne rien dire à nos mamans, histoire de voir si ça fonctionne et les préparer, doucement, à l'idée que... A l'idée qu'on s'aime plus que des frères et soeurs peuvent s'aimer. Comme un couple." Elle lève la tête vers lui, posant son regard dans le sien en attendant une confirmation. Sont-ils un couple, réellement ? Ou bien est-ce encore trop flou entre eux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia) Lun 3 Oct - 23:47


   
   

   
Visiblement je ferais peur aux internes, je pense que c'est une bonne chose du moins dans un sens puisque au moins je sais que je peux me faire respecter. En réalité c'est de ça dont j'avais peur au début et grâce aux précieux conseil de ma tante, Amélia Shepherd, j'ai réussi à prendre sur moi et a en “imposer” comme certain le dise. Pas simple, mais il faut le faire. Évidemment je sais être gentil et doux quand il le faut je ne suis pas non plus un bourreaux même si j'aime que le boulot soit bien fait. Oui, sur mes épaules j'ai la pression des Shepherd et la réputation de ma tante et de mon oncle, je ne veux pas les décevoir et même si Derek n'est plus là, Amélia elle, veille toujours au grain et parfois ça fait peur. Des femmes j'en ai eu, mais aucune a compté comme compte Cordélia depuis tant d'année, elle est la seule à me voir comme l'homme que je suis et non pas l'homme que je représente, car malgré le fait que je porte le nom de mon père, le nom de ma mère arrive très vite à se faire savoir. "Faire peur peut-être pas... Mais intimidant, oui." Je suis plutôt satisfait oui je dois l'avouer et j'affiche même un large sourire sur mes lèvres. “J'aime bien.” Dis-je toujours avec le sourire aux lèvres. Alors que nous échangeons un baiser tous les deux, la jolie brune le prolonge signe qu'elle aussi, en a envie et c'est vraiment bon signe même si je ne doutais pas un seul instant de ça. Nos lèvres finissent malgré tout par se séparer, il ne faut pas oublier où nous sommes. "C'est comme... Une évidence..." Mon coeur bat de plus en plus fort et Cordélia étant tout près de moi peut sûrement sentir ses battements que j'essaie de ralentir tant bien que mal … Je plonge mes yeux dans les siens et j'avoue que je pourrais rester comme ça pendant des heures, mais lorsqu'elle reprend la parole je sors de mes pensées. "Mais... Gardons ça pour nous, pour le moment... Je veux dire, ne rien dire à nos mamans, histoire de voir si ça fonctionne et les préparer, doucement, à l'idée que... A l'idée qu'on s'aime plus que des frères et soeurs peuvent s'aimer. Comme un couple." Je suis ravi d'entendre ça de sa part, je réalise qu'elle souhaite enfin à son tour prendre sa vie en main, peut importe le discourt de sa mère. Quoi qu'il arrive il va bien falloir que toutes les deux se mettent en tête que nous sommes majeurs et surtout pas de la même famille. “Je ne comptais rien dire, ça fait un moment que je ne parle plus de ma vie privée à ma mère tu sais. J'avais pas grand chose de nouveau a lui dire de toute façon de ce côté-là.” Effectivement puisque c'était le calme plat. “Comme un couple ?” Dis-je tout sourire, j'ai pas l'habitude de ce mot-là, mais je trouve qu'il sonne vraiment bien dans sa bouche.

   
© charney
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: She's the one (Cordélia)

Revenir en haut Aller en bas

She's the one (Cordélia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» BOUBOULE Très jolie canichette cordée de 10 ans ! Var
» Cordéliane
» Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide
» Une soirée en ravissante compagnie ! [Pv Miss Cordélia] =)
» Cordélia Amethyst Reinhold ◐ Sky Ferreira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our deepest fear :: VIDEO GAMES :: 
Goodbye my lover
 :: 
Version Seattle
 :: 
Les rps
-