FERMETURE DU FORUM : http://ourdeepestfear.forumactif.org/t1309-fermeture-du-forum#18895

Partagez|

Welcome Home • Svergus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Welcome Home • Svergus Lun 3 Oct - 21:34

Welcome Home
Svergus

Fergus avait hâte que sa journée se finisse afin de pouvoir rentrer avec Svein dans leur nouvelle maison. L’interne avait demandé à déménager, afin qu’ils puissent avoir une maison à eux deux, pour qu’il se sente chez lui et non plus « Chez Fergus », bien que ce dernier avait essayé de tout mettre en place pour que le jeune homme se sente finalement chez lui. Fergus avait donc prit sur lui, et avait cherché en compagnie de son amant une nouvelle maison, un qui allait leur plaire tous les deux, et une dans laquelle ils pouvaient se projeter pour leur avenir. C’était un grand pas qu’ils venaient de sauter pour leur relation, et au début, l’écossais n’avait pas été à l’aise, se demandant si c’était vraiment une chose à faire. Puis, le doute s’en était allé lorsqu’ils étaient tombés sur cette magnifique maison, avec un grand jardin, une belle cuisine et des chambres somptueuses. Les deux hommes n’avaient pas hésités très longtemps et avaient décidés que ce serait celle-là la leur. Fergus en était tombé sous le charme, parce qu’elle avait certains trais typique de son pays natale, qui lui manquait ses temps-ci. Le compromis de vente avait donc été rapidement signé, et les deux hommes payaient la moitié de la somme, faisant ainsi leur premier achat en commun de couple. C’était étrange pour Fergus, qui ne s’était jamais imaginé aller jusqu’à acheter une maison avec un de ses compagnons, mais il ne regrettait pas son choix.

Les deux hommes s’étaient ensuite attelés à acheter des meubles, et tout ce qu’il pouvait manquer comme électroménager ou autre. Fegus ayant quand même émis le souhait de garder son lit, ne voulant pas faire dormir des futurs locataires dans son lit qu’il considérait comme le lit conjugal. Cette demande avait surpris Svein, qui en avait profité pour le charrier, avant d’accepter cette simple demande. Ils avaient donc acheté tout ce ils avaient besoin, en profitant pour se projeter déjà dans la maison, alors qu’ils n’avaient pas encore les clefs en main.

Les derniers jours dans sa maison lui avaient fait un pincement au cœur, voyant toutes ses affaires dans des cartons, voyant ce qu’il laissait pour les futurs locataires. Fergus se disait que c’était pour repartir de l’avant, mais ça n’avait pas été simple pour lui, et lorsque le camion de déménagement était venu, il s’était senti perdu dans sa maison vidée de tout ce qui la caractérisait. Le chirurgien n’avait pas pu être présent pour aider les déménageurs et leur dire dans quelle pièce allait quel carton, une urgence s’étant déclarée à l’hôpital. Il était donc repartit en vitesse, espérant pour que ça aille rapidement et qu’il pourrait être présent avec Svein pour entrer tous les deux, en compagnie d’Amélia et de Pluto. La petite famille au complet.

Lorsqu’il eut fini sa journée, Fergus attendit Svein dans son bureau afin d’aller chercher Amélia ensemble et d’entrer dans leur nouveau chez eux. Le trajet paru interminable à Fergus, qui stressait et était impatient d’entrer. Arrivés devant, il sorti de la voiture, pris Amélia d’une main, Svein de l’autre et sur le pas de la porte, le regarda dans les yeux avant de lui dire :

>>Bienvenue chez nous, puis il l’embrassa doucement.




© Gasmask



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Welcome Home • Svergus Sam 8 Oct - 1:52



Welcome Home


Lorsqu'il avait posé un ultimatum à Fergus concernant la maison, Svein ne s'était jamais attendu à ce que son compagnon accepte. Au fond il l'avait espéré dans la mesure où il ne souhaitait pas revenir en colocation, la présence de Fraser à ses côtés lui procurait le plus grand bien. Quand le chirurgien accepta, Svein se promis de faire des efforts le temps qu'ils trouvent un endroit qui leur correspond. Les deux hommes avaient fais plusieurs agences immobilières avant de trouver leur petit coup de cœur à deux, chose qui pouvait être parfois difficiles entre les deux hommes comme ils étaient tous les deux différents. Montgomery avait demandé de l'argent à sa mère pour cet achat. Il savait qu'il demandait une grosse somme, mais il savait que cet achat n'était pas rien, il officialisait sa relation avec Fergus. Le mot famille prenait une fois de plus tout son sens. Leur relation était sérieuse, ce n'était plus un coup d'un soir ou autre. Le père de Svein ignorait que son argent finançait sa nouvelle maison, mais peu importe, sa mère avait accepté. D'ailleurs, cette dernière lui avait fait promettre d'être invité à la crémaillère et surtout de lui présenter son petit-ami. L'interne accepta même si cette idée le faisait flipper dans la mesure où c'était la première fois qu'il présentait un de ses compagnons à sa mère. Sa mère en avait déjà vu, mais Svein les présentait toujours comme des camarades de classes ou des amis, elle était bien loin de s'imaginer que son fils s'envoyait ensuite en l'air dans sa chambre. Avec les sous qu'il avait un peu de côté avec son internat, Svein avait participé à l'achat de meubles et d'électroménager. Le jeune homme avait également aidé son amant à faire les cartons, prenant le soin de bien emballer les objets fragiles. Tout était enfin prêt, les déménageurs se chargèrent du reste. Montgomery était parti travaillé, il avait pratiquement les mêmes heures que Fergus. Lorsqu'il ne l'attendait pas, c'était Fraser qui le faisait et inversement. Les écolos pouvaient les remercier pour leur petit covoiturage. Une fois que son travail fut terminé, Svein se dirigea dans le bureau de Fraser. Il l'embrassa tendrement avant d'aller chercher ensemble Amelia et de prendre la voiture. L'interne pu conduire la voiture de son compagnon comme le jeune homme aimait conduire même si ce n'était pas la sienne. Il était aussi stressé que Fergus pour cette nouvelle maison, mais la conduite le détendait puis il savait qu'il allait se sentir bien, car se serait chez lui. Une fois devant la porte de la maison. Son compagnon lui souhaita la bienvenue chez eux avant de l'embrasser doucement. L'interne prolongea tendrement avant de lui adresser un sourire.

« Oui bienvenue chez nous. » Il se mordilla la lèvre impatient puis il ébouriffa les cheveux d'Amelia en signe d'affection. Il laissa Fergus lui passer les clés qu'il ouvrit tout content. Il était excité comme une puce. Svein laissa passer d'abord Amelia et Fergus avant de rentrer à son tour et fermer. « On va être bien, j'ai des bonnes ondes comme la première fois où nous l'avions visité. » Montgomery sourit, son chien vint leur faire la fête. Le jeune homme le caressa avant de se rendre compte d'une odeur de cuisine, il se léchait déjà les babines. Croyant qu'il s'agissait d'une surprise de son compagnon, Svein vint se coller à lui, passant ses bras autour de son cou : « J'ignorais que tu avais quitté l'hôpital pour nous cuisiner un bon petit plat... » Il adorait ce genre d'attention puis il avait faim après leur dure journée. Montgomery lui murmura un « Je vous aime docteur Fraser. » avant de l'embrasser tendrement. Son chien se mit à aboyer sans qu'il ne sache pourquoi.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Welcome Home • Svergus Mer 12 Oct - 20:49

Welcome Home
Svergus

L’eménagement avait pendant longtemps stressé Fergus, qui se demandait comment tout allait se passer, si Amélia allait s’y habituer. Ces questions passaient régulièrement au travers de l’esprit du chirurgien, mais à présent qu’il se trouvait sur le pas de la porte de sa nouvelle maison, il ne se posait plus ces questions. Il savait au fond de lui que c’était la bonne décision à prendre. Ils partaient sur une base saine pour construire leur vie de couple, avec Svein. Après s’être souhaité tous les deux la bienvenue dans leur nouvelle résidence, le jeune homme laissa Amélia et Fergus entrer tous les deux les premiers et les suivit de près. Entrés à l’intérieur, le pédiatre laissa sa fille découvrir elle-même la maison en courant dans toutes les pièces. Fergus acquiéssa quand Svein lui affirma qu’il sentait des bonnes ondes dans cette maison, et qu’ils seraient bien, le plus âgé des deux hommes pensait la même chose. Il retrouva ensuite Svein collé contre lui pensant que Fergus était celui qui avait fait naitre cette bonne odeur de cuisine dans la maison. Malheureusement pour le jeune interne, il n’y était pour rien, sa journée de travail avait été relativement longue et le pédiatre n’avait pas pu se libérer afin de cuisiner rapidement quelque chose et revenir incognito à l’hôpital.

>>Ce n’est pas moi qui ait cuisiné, j’ai eu une journée bien trop chargée que pour pouvoir te préparer ce genre de surprise, désolé. Lui répondit Fergus souriant.

Fergus vint ensuite placer sa tête dans le creux du cou de Svein, lui déposant un rapide baisé lorsqu’il entendit les mots doux prononcés par son amant. Il passa ses bras autour de la taille de son jeune amant et le serra tendrement. Il entendit Pluto aboyer, sans savoir pourquoi, mais son envie de profiter du moment dans les bras de Svein fut plus grande que son envie d’entendre le chien arrêter d’aboyer sans raisons apparentes.

C’est à ce moment qu’Amélia réapparu, un immense sourire aux lèvres, elle vint dans les jambes de son père, et tira sur son pantalon afin d’attirer son attention. Fergus se recula des bras de Svein, s’abaissa au niveau de sa fille. Amélia le regarda avec les yeux pétillants avant de lui dire « Y’a Gran’Ma et Gran’Pa ! Et deux autres que je connais pas ! ». Intrigué par ce que venait de lui dire sa fille, Fergus se dirigea en compagnie de Svein jusque dans la cuisine. C’est là qu’il vit ses parents et supposa que les autres autre personnes devaient être la maman de Svein et sa Nanny, Svein lui en ayant déjà parlé brièvement. Il salua rapidement tout le monde, puis il se dirigea vers ses parents qu’il salua chaleureusement avant de leur présenter Svein plus officiellement, ses parents ne l’ayant jamais rencontré.

>>Maman, Papa, je vous présente officiellement Svein ! Svein, je te présente mes parents, Breitis et Niall.

Au fond, Fergus était stressé de cette rencontre, ses parents préférant peut-être quelqu’un de plus âgé, ou toutes autres demandes qu’un parent pourrait avoir. La maman de Fergus arriva alors à hauteur de Svein, lui fit la bise avant de lui souhaiter la bienvenue dans leur famille. Son père quant à lui, resta plus sérieux. Il souhaitait avant tout tester Svein, voir s’il pouvait lui faire confiance, il lui tendit la main avant de lui souhaiter aussi bienvenue. Breitis prit ensuite la parole « On vous a apporté des cadeaux ! Pour mon petit poussin, on t’a amené une belle photo de vous trois ! Pour ma princesse, Gran’Pa a été un peu fou, une belle robe de princesse ainsi qu’une belle balançoire ! Et enfin pour Svein, nous t’avons apporté un plaid aux couleurs de la famille. On s’en sert pour faire le kilt généralement » Elle leur donna ensuite tous les cadeaux, un sourire aux lèvres. Fergus vient lui faire un bisou pour la remercier et pria Amélia d’aller faire pareil à ses grands-parents. Il se tourna ensuite vers Svein afin de voir s’il n’était pas trop gêné par la situation. Il lui passa doucement une main dans le dos. Amélia arriva alors en robe de princesse, et vint se planter devant son père et Svein afin qu’ils la voient tous les deux. Fergus se mis ensuite à hauteur de sa fille et lui demanda d’aller dire bonjour aux deux personnes qu’elle ne connaissait pas, lui expliquant qu’elles faisaient partie de la famille de Venou. Timide, elle vint se mettre derrière une jambe de Svein et le pressa devant les personnes inconnues à ses yeux.



© Gasmask



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Welcome Home • Svergus Ven 21 Oct - 1:58



Welcome Home  


Svein était excité comme une puce à l'idée de débuter cette nouvelle vie dans leur maison. Il avait hâte de prendre ses repères, se sentir chez lui et apprécier les choses simples. Une fois à l'intérieur, l'interne remarqua la bonne odeur de nourriture. Il n'y avait que Fergus pour faire ce genre d'attention. C'est pourquoi il s'empressa d'embrasser son compagnon en passant ses bras autour de son cou afin de le remercier. Fraser répondit à la négative avant de le câliner en le serrant contre lui et en déposant un baiser dans son cou ce qui lui fit des frissons. Néanmoins, Montgomery réalisa les paroles de son amant. Qui avait cuisiné si ce n'était pas Fergus ? Svein commença à paniquer, ce n'était pas normal et s'ils s'étaient trompé de maison, que quelqu'un y vivait ou que l'on squattait chez eux ? Son chien aboya ce qui ne le rassura guère :

« Dans ce cas qui est aux fourneaux si tu n'as rien fais ? »


Sa voix n'était pas rassurante. Amelia revint vers eux, elle attira l'attention de Fergus, Svein une fois décollé en profita pour remettre ses cheveux en place et caresser son chien pour ne pas s'inquiéter, c'est alors que la petite fille évoqua avoir vu ses grands parents et deux personnes inconnues. Il la dévisagea avant de suivre son amant et sa fille dans la cuisine. Effectivement, il y avait bien les parents de Fergus, mais aussi les siens ou du moins sa mère et Nanny. L'interne se retrouva sans voix parce qu'en effet pour une surprise, s'en était une. Il adressa un rapide sourire en guise de bonjour avant de saluer sa famille en premier et s'approcher de Fergus pour faire la connaissance de sa mère et de son père. Fraser les présenta, Svein les salua bien qu'il était impressionné par le père. Il écouta ensuite Breitis leur offrir des présents. Un sourire amusé apparu sur ses lèvres en entendant le surnom de Fergus, il baissa la tête pour éviter de se faire remarquer par son amusement surtout lorsqu'il croisa le regard de Niall. Montgomery reprit son sérieux et remercia à son tour les parents Fraser pour leurs présents : « Merci, c'est gentil, je vous ferai honneur en le mettant sur le lit parce que les jupes et moi ça fait deux. » Dit-il pour faire de l'humour, il n'osait pas regarder Niall de peur que ce soit mal interprété. Il remercia une fois de plus avant d'observer Amelia en tenue de princesse pendant que Fergus passa une main dans son dos pour le rassurer. L'interne lui adressa un regard en guise de réponse. Il aurait aimé l'embrasser ou le prendre dans ses bras, mais il n'y arrivait pas. Son compagnon demanda ensuite à Amelia de dire bonjour à sa mère et à Nanny. Cette dernière  se cacha derrière l'une de ses jambes, elle était timide, mais cette timidité n'empêcha pas Catherine la mère de Svein de s'approcher d'elle et la prendre dans ses bras :

« Bonjour Amelia, tu es toute belle comme princesse ! »


Svein connaissant parfaitement sa mère et voyant la petite apeurée, il la prit dans ses bras ce qui attendrit le regard de Nanny bien qu'elle restait en retrait pour ne pas perturber l'enfant : « N'aies pas peur, c'est ma maman et à côté c'est ma Nanny, elles sont de ma famille comme papa a Breitis et Niall. » Il continua de la câliner tout en présentant Fergus à sa famille :

« Fergus je te présente Catherine ma mère et Nanny. » Les deux femmes vinrent lui faire la bise, du moins la mère de Svein en profita pour faire une étreinte à son beau fils avant de se reculer et de dire en souriant : « Je suis ravie de faire votre connaissance et de constater que mon fils a de très bons goûts ! Vous êtes un très bel homme docteur Fraser, si je vous avez rencontré avant mon fils j'aurais fais de vous mon quatre heure ! » Elle sourit amusé tandis que Svein ne savait plus où se mettre : « Maman ! » rétorqua-t-il avant de jeter un regard désolé en direction de son amant. Nanny proposa de changer de sujet sentant un petit malaise en montrant leurs cadeaux à son tour. Fergus eu le droit à des couteaux de cuisine provenant d'un grand cuisiner de renom, Amelia reçu quant à elle une petite cuisine pour faire comme son papa et une licorne à bascule. Fergus pouvait voir que Svein avait beaucoup parlé deux à sa mère et à Nanny. Enfin, Svein reçu des vêtements de marques, il les remercia avant de poser Amelia au sol pour qu'elle puisse vadrouiller. Prenant son courage à deux mains il invita tout le monde à aller s'asseoir au salon pour mieux s'asseoir et discuter.



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Welcome Home • Svergus Mer 26 Oct - 20:58

Welcome Home
Svergus

Fergus n’eut pas le temps de répondre à Svein, qui était en train de paniquer sur la présence étrange dans leur maison. Le plus âgé des deux avait reconnu l’odeur des biscuits que sa maman avait l’habitude de faire. En effet, si Fergus n’avait pas eu le temps de répondre, c’est qu’Amélia était arrivée en déclarant qu’elle avait vu ses grands-parents ainsi que deux personnes qui lui étaient inconnue. Prenant sa fille par la main, et sentant Svein le suivre, le pédiatre se dirigea donc dans la cuisine où il vit en effet ses parents et la maman et la Nanny de Svein. Il alla les saluer avant d’officiellement les présenter à son jeune amant. Ensuite, tous reçurent des cadeaux de la part des parents du pédiatre, qui les remercia chaleureusement. Le papa de Fergus tiqua cependant lorsque Svein parla de la jupe, non le kilt n’était pas une simple jupe, du moins pas à ses yeux. Fergus le remarqua, et coupa la parole à son père.

>>Oui à ses yeux c’est une jupe et alors ? Tu sais, je ne lui ai pas fait un exposé entier sur les traditions écossaises, ni d’ailleurs lui ai enseigné le gaélique, Amélia s’en charge assez bien. Et puis, j’avoue que j’ai du mal d’en parler, j’ai un peu le mal du pays de temps en temps.

Sa maman arriva donc pour lui faire un câlin, avant que Fergus ne demande à sa fille d’aller saluer la maman et la Nanny de Svein. Catherine prit Amélia dans ses bras, sans la prévenir, ce qui fit peur à Amélia, et lorsqu’elle se retrouva dans les bras de Svein, elle le sera dans ses bras et enfuit sa tête dans son cou. Lorsqu’elle entendit les explications sur qui étaient les deux inconnues, elle commença à pleurer, pensant qu’on allait lui changer ses grands-parents. Fergus arriva donc à la rescousse du jeune homme, prit sa fille et la calma, lui expliquant qu’on n’allait pas lui enlever ses grands-parents, mais qu’elle avait simplement des personnes en plus dans sa famille. Il la reposa ensuite au sol, avant d’être à son tour officiellement présenté aux deux femmes. Il manqua de s’étouffer lorsqu’il entendit les paroles de Catherine. Heureusement pour lui, la Nanny changea assez vite de sujet et leur offrit des cadeaux. Des couteaux de cuisine, et Amélia des jouets, une cuisine pour la dinette et une licorne à bascule. Il les remercia chaleureusement, avant de se tourner vers Svein :

>>Est-ce un message subliminale de ta part ? Ton ventre a parlé.

Ils passèrent ensuite dans le salon sous l’invitation de Svein. Les parents de Fergus avaient amené du champagne afin de fêter leur emménagement, la maman ouvrit donc la bouteille et servit tout le monde, pour sa petite fille, elle avait amené du Champmy qu’elle lui servit. Après avoir trinqué, Breitis se tourna vers Svein afin de lui dire :

>>En tout cas, vous avez des très bons goûts ! On sent bien la touche un peu plus jeune, et votre chambre est magnifique, ce lit à l’air très confortable !

Fergus soupira, elle venait de vendre la surprise qu’il avait faite à Svein, il s’était finalement débarrassé de son ancien lit pour en acheter un qui allait avec le reste des meubles. Avant qu’il n’ait pu dire quelque chose son père prit finalement la parole :

>>Dites-moi Svein, est-ce que vous ne trouvez pas l’achat de la maison un peu précipité ?

Fergus regarda son père, ne sachant plus où se mettre. C’était la première fois que son père venait d’exposer ouvertement son avis sur la relation qu’il entretenait avec Svein.

>>Athair (papa)! Tu n’as pas à poser ce genre de questions ! Tu n’as pas à te mêler de ça. Répondit-il froidement.

Avec un sourire en coin, son père lui répondit :

>>Oh que si mon fils, la dernière fois on a bien vu ou ça nous a mené avec cette femme !




© Gasmask



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Welcome Home • Svergus Ven 28 Oct - 2:48



Welcome Home  


Svein fut pris au dépourvu par la famille de Fergus, mais également la sienne. Il ne s'était pas attendu à faire une crémaillère improvisée. Il fut néanmoins soulagé de constater qu'il ne s'agissait en aucun cas de voleur. Montgomery fit donc la connaissance des parents de son amant, celui-ci était intimidé par le père qui semblait dur aux premiers abords. L'interne se demandait si le père de Fergus était comme le sien concernant l'homosexualité prononcé de son fils. Svein fut maladroit en faisant de l'humour concernant le kilt, il ne souhaitait pas se mettre à dos sa belle famille et encore moins de se montrer irrespectueux en vue de leurs coutumes et traditions. Son père allait lui faire la remarque concernant ce qu'il venait de dire jusqu'à ce que Fergus lui coupe la parole pour remettre Niall en place. Svein se sentit mal à l'aise, car il ne voulait pas créer de conflits à propos d'une blague. Il apprit également que Fergus avait le mal du pays ce qui le surpris. En effet, il ne s'était pas attendu à ce que Fraser éprouve le mal du pays.

« Ferg'...j'ignorais que tu avais le mal du pays...tu aurais dû... »

Svein s'arrêta de parler. Il était touché d'apprendre cela maintenant, il se sentait stupide de ne pas l'avoir remarqué auparavant. Il ravala sa salive, ne souhaitait pas s'imposer davantage notamment parce qu'il sentait Niall observer ses moindres faits et gestes, il avait peur de passer pour le jeune homme qui se fiche complètement de la tradition de son compagnon et qui ignore par dessus tout son mal-être comme celui du pays. D'ailleurs l'interne regretta presque de ne pas l'avoir su avant en tête à tête, il n'aimait pas découvrir des choses devant une assemblée. Lors des présentations avec sa mère et Nanny, Amelia prit peur, Montgomery s'empressa de prendre la petite dans ses bras pour la rassurer. Néanmoins, cette dernière se mit à pleurer ce qui paniqua Svein, car il ne savait pas quoi faire. Fort heureusement Fergus vint à son secours. Le jeune homme était tendu comme pas possible, il passa instinctivement sa main dans ses cheveux tandis que son compagnon le taquina par rapport aux cadeaux de sa mère et Nanny :

« Peut-être bien, tu me tiens par la cuisine. »


Il sourit amusé. Bien évidemment, ce n'était pas que la cuisine qui attirait Svein, mais il devait reconnaître que c'était un avantage considérable, il prenait plaisir à manger. Une fois au salon, Svein s'installa à côté de sa mère et de Nanny. Il remercia la mère de Fergus pour le champagne avant de recevoir un compliment de sa part concernant la décoration et plus précisément leur chambre et le lit. Montgomery se mit à rougir avant de répondre à Breitis :

« Merci beaucoup j'avoue que je voulais y mettre ma touche personnelle, c'est pour ça que nous avons déménager, je voulais me sentir chez nous et pas que chez votre fils. » Il bu une gorgée : « D'ailleurs en parlant de votre fils, ce n'est pas moi qui ait choisi le lit, monsieur a préféré garder son vieux lit pour des raisons de pudeur et d'intimité. »

Montgomery jeta un regard en direction de Fergus. Cette histoire de lit avait fait débat au sein du couple, Svein avait en vain tenté de le changer. Ce fut ensuite autour du père de Fergus de lui adresser la parole. Il avait redouté cet instant et il ne s'y trompa guère. Pendant un instant, Svein cru avoir affaire à son paternel, Asher. Après tout c'était le seul proche de leur famille qui avait été réticent sur sa relation de couple. L'interne pensait qu'il en était de même avec Niall. Aussitôt Fergus prit sa défense pour éviter au jeune homme de répondre à cette question, mais Niall semblait déterminé, il faisait allusion à l'ex de Fergus.

« Je ne suis pas une femme la différence est là. »
rétorqua-t-il au tac au tac. C'était la seule réplique qui lui était venu d'un seul coup. Svein avala en entier sa coupe de champagne sans même la savourer, il croisa le regard de Niall : « Qu'est-ce qui vous permet de juger cet achat comme précipité ? Le fait que je sois jeune et encore interne ? » Montgomery était sur la défensive : « Vous vous dites que parce que je suis jeune je serai incapable d'avoir autant de responsabilité, que je vais vouloir profiter de ma jeunesse et tôt ou tard larguer Fergus, car j'aurais trop de poids sur mes épaules ? Ou pensez-vous que j'abuse de votre fils parce qu'après tout il est mon supérieur hiérarchique et qu'il peut m'entretenir ? Vous me pensez vénal c'est ça ? J'en ai marre que tout le monde puisse penser ça de notre relation ! » Svein ne savait pas se contenir, Fraser en avait fait les frais un grand nombre de fois, il ne tenait pas sa langue dans sa poche : « Si je tenais tant à abuser de votre fils et si je ne voulais pas de sérieux, je ne me serais jamais plaint et j'aurais continué à squatter chez lui. J'avais envie de me sentir également chez moi, chez nous, il était d'ailleurs hors de question que Fergus paie tout et j'ai fais en sorte de me débrouiller pour la somme manquante. Vous croyez que si c'était seulement pour prendre du bon temps avec lui j'aurais voulu investir dans une maison alors qu'on le faisait très bien sans ? Je savais qu'en officialisant avec Fergus je n'allais pas être un petit ami de passage, que je le prenais avec toutes ses responsabilités, y compris sa fille. C'est vrai je n'ai pas l'étoffe d'un père, je ne le serai peut-être jamais, mais je sais que l'on est en train de fonder une famille, ce n'est pas rien et j'assume, je veux assumer. » Svein se leva d'un bon : « J'ai dis à Fergus que cette maison allait nous apporter de bonnes ondes alors si votre but est de gâcher ces fameuses ondes, je vous prie de partir de cette maison et de retourner directement en Écosse ! »

Nanny attrapa Svein par le bras pour le faire asseoir en lui disant de se calmer. Elle s'excusa à de nombreuses reprises envers les parents de Fergus, expliquant que le jeune homme était très impulsive et que c'était de famille. Catherine quant à elle se mit à prendre violemment son fils dans ses bras pour le câliner :

« Mon fils est amoureux ! Si c'est pas mignon ça ?! »




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Welcome Home • Svergus Sam 29 Oct - 1:02

Welcome Home
Svergus

Fergus espérait que son père allait passer outre la petite blague qu’avait tenté de faire Svein à propos du kilt. Aux yeux des autres personnes, c’était une jupe c’était indéniable c’est pour cette raison que Fergus avait pris la défense de Svein, en avouant ainsi qu’il lui arrivait d’avoir le mal du pays. Ça ne lui arrivait pas tous les jours, c’était momentané et ça pouvait repartir assez rapidement. Dans ces cas, Fergus n’y faisait pas forcément attention sachant que le malaise allait partir. Lorsqu’il s’installait plus profondément en lui, Fergus pouvait être pas bien durant quelques jours. Cependant, depuis quelques temps, lorsqu’il se sentait mal et qu’il était en compagnie de Svein, tout passait plus rapidement. Fergus regarda Svein tendrement avant de lui dire :

>>Svein ça passe ne t’en fais pas, et puis maintenant partout où tu es c’est ma maison. Tant que t’es avec moi ça ira toujours.

Lorsque la maman de Svein prit Amélia dans ses bras et que celle-ci commença à pleurer dans ceux de Svein, qui venait de la sauver, Fergus arriva à la rescousse du jeune homme. Il sourit à sa fille, la calma rapidement avant de lui déposer un bisou sur le front et de la laisser essayer ses jouets. Lorsqu’il fut enfin présenté, Fergus stressa un moment, c’était un pas énorme dans leur relation, la rencontre des beaux-parents n’était pas quelque chose d’anodin. Le brun ne put s’empêcher par la suite de charrier Svein, par rapport aux cadeaux que Nanny et Catherine lui avaient faits.

>>Au moins, je te tiens par quelque chose ! Et ça veut dire que je ne cuisine pas trop mal.

Ils allèrent ensuite au salon, c’était plus conviviale pour parler et apprendre à faire connaissance. Breitis ne put s’empêcher de parler de la décoration de la maison, de la touche plus jeune qu’elle avait ressentie tout au long de sa petite visite des lieux. Elle avait été étonné des choix faits, et surtout du fait que son fils, qui pouvait se montrer têtu, avait accepté les choix de Svein. Lorsqu’elle parla du lit, Fergus soupira, sa maman venait de casser le cadeau qu’il avait fait à Svein, à savoir changer de lit. Le jeune homme ne l’avait cependant pas entendu de cette manière, et saisit l’occasion pour parler encore une fois du fait que l’écossais avait préféré au début, garder son ancien lit. Breitis sourit et dit à Svein :

>>Ca m’étonne de lui ! Je ne le savais pas si pudique. Poussin tu me cache des choses ! En tout cas Svein, vous avez trouvé une splendide maison, et j’espère qu’elle vous apportera beaucoup de bonheur.
Fergus soupira, regarda l’interne dans les yeux avant de lui dire :

>>C’était censé être une surprise, mais non ce n’est pas l’ancien lit. C’est un tout nouveau, qui va avec le reste des meubles de la chambre, avec une nouvelle literie aussi !

Il était fier de sa petite surprise, mais ça ne fut que de courte durée, puisque son père parla avec Svein, ou plutôt l’accabla du fait que l’achat lui semblait précipité. Le pédiatre avait tenté de sauver son jeune amant, mais rien n’y avait fait, son père était encore plus têtu que lui. Cependant, les paroles de Svein, bien que très sèches envers son père, lui firent du bien. Il était rare que le jeune homme s’ouvre de cette manière et avoue ce qu’il gardait au fond de lui. Une fois sa tirade finie, Fergus l’embrassa doucement, malgré le fait qu’il sache ses réticences à se montrer plus ouvert en public.

Niall avait attendu que son fils aille près de sa mère avant de dire à Svein, pas le moins du monde énervé contre lui. Son but avait été justement de pousser le jeune homme à s’ouvrir afin d’être sûr de ce qu’il ressentait pour son fils. Et bien que jamais il n’avoua l’aimer, du moins, il n’avait pas dit les mots, Niall l’avait ressenti tout le long de la tirade du jeune brun.

>>Vous savez Svein, je ne vous ai jamais jugé sur votre différence d’âge, ou sur le fait qu’il soit votre supérieur hiérarchique. Ça ne change rien à mes yeux, vous avez tous les deux des choses merveilleuses à vous apporter. Demandez à ma femme, elle vous le confirmera. Je ne vous en veux absolument pas pour ce que vous m’avez dit, je savais que j’allais me faire engueuler. Je voulais juste savoir jusqu’où vous pouviez aller pour défendre votre famille, oui je vois Fergus et Amélia comme votre famille et vous avez de la chance de faire partit de cette famille. Le seul moyen de savoir tout ça, et avec cette intensité, cette vérité dans votre regard, c’était de vous pousser dans vos retranchements, ainsi vous ne pouviez pas réfléchir à vos paroles et vous m’avez dit la pure vérité.

Il se leva, rempli à nouveau la coupe du jeune homme, avant de trinquer avec lui et de lui dire :

>>Bienvenue dans la famille ! Je suis ravi de voir que mon fils est tombé sur quelqu’un de bien, mature pour son âge et qui est prêt à tout casser sur son passage pour le protéger ! J’espère que vous ne m’en voulez pas pour vous avoir testé. Je m’en excuse.

Fergus n’en revenait pas, il sourit aux paroles de Catherine, mais ne put pas lui répondre. Amélia venait d’arriver entre tous les adultes avec un plateau en main contenant six petites assiettes en plastique. Elle regarda tous les adultes avant de déclarer :

>>Je vous ai fait des gâteaux ! Grand’Ma t’en a un à la fraise, Grand’Pa au café ! Papa à la myrtille et Venou au chocolat !

Elle leur donna ensuite leurs petites assiettes vides contenant les gâteaux imaginaires. Elle se tourna ensuite vers Nanny et Catherine :

>>Désolée, je ne savais pas, vous avez des biscuits roses !

Fergus sourit à sa fille avant de dire en regardant Nanny et Catherine :

>>Je pense qu’elles seront très contente de gouter ta spécialité ma puce !



© Gasmask



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Welcome Home • Svergus Mar 1 Nov - 23:09



Welcome Home  


Svein était surpris de savoir que Fergus avait parfois le mal du pays. L'interne ne s'en était jamais rendu compte et n'avait pas un seul instant imaginé que c'était possible. Il faut dire que le jeune homme n'avait jamais ressentit cette sensation, y compris lorsqu'il avait dû quitter à plusieurs reprises le nid familial pour aller dans d'autres villes pour parfaire ses études ou en venant vivre à Seattle. Cependant, Montgomery se doutait que c'était plus important pour son compagnon, il était totalement famille, il comprenait que les siens, sa terre natale lui manque surtout qu'il ne pouvait pas y aller comme bon lui semble. Svein n'aimait pas se sentir inutile en sachant qu'il arrivait à Fergus d'être malheureux, il aurait aimé être présent pour lui. Fraser tenta de le rassurer en disant une phrase qui le toucha. Montgomery avait envie de le toucher, ne serait-ce que pour lui prendre la main ou le câliner, mais il ne le fit pas, car ils n'étaient pas seuls. Il se contenta alors de le regarder dans les yeux et insister sur ce qu'il disait :

« Tu sais que tu peux m'en parler hein ? » Il mourrait d'envie de le toucher : « On ira en Écosse dès que nous aurons des vacances. »

Svein voulait le rassurer puis palier du mieux qu'il pouvait à ce mal-être. Concernant la remarque de Fergus sur la cuisine. L'interne ne pu s'empêcher de sourire en coin et de parler un peu plus doucement pour que lui seul entende :

« Tu me tiens par plein d'autres choses si tu savais. »
Sa phrase était plein de sous-entendu avant de rajouter sérieusement : « Tu cuisines très bien ne dis pas des bêtises ! »

Une fois au salon la mère de Fergus, Breitis fit des compliments à Svein concernant la décoration. Il est vrai que le jeune homme avait rajouté sa touche personnelle et souhaité à ce qu'elle soit plus moderne, plus dynamique. Il fut satisfait de voir que quelqu'un l'avait remarqué, y compris dans la chambre, bien que Montgomery ne voulait pas du lit à Fergus. Il ne percuta pas que la mère était en train de dévoiler la surprise de Fergus. Svein remercia la maman et son amant lui avoua qu'il s'agissait d'une surprise. L'interne eut un grand sourire aux lèvres, il était content, d'ailleurs comme un enfant qui recevait un cadeau à Noël.

« C'est vrai ? » Il sourit de nouveau avant de dire spontanément : « Je suis impatient de l'inaugurer. » bien évidemment sa phrase était pleine de sous-entendu et son petit sourire en coin le trahissait. Cependant, il regretta très vite ses mots lorsqu'il remarqua qu'il avait parlé un peu fort et que les regards étaient rivés sur eux. Svein ne pu s'empêcher de rougir, racler sa gorge et de se rattraper comme il put : « Pour dormir bien évidemment. » L'interne n'était pas dupe, il se doutait que tout le monde avait bien compris de quoi il en retournait. « Merci. » finit-il par dire à Fergus. Là encore, il aurait aimé l'embrasser et lui dire un surnom mignon, mais il n'osait pas. Niall prit ensuite la parole pour s'adresser à Montgomery en le provoquant malgré que Fergus tentait de l'arrêter. L'interne se sentait attaqué et lorsqu'il avait cette sensation, il avait le sang chaud. Svein se montra odieux avec Niall et lui dit ce qu'il pensait sans aucune gêne. Il était également prêt à le virer de chez eux. Après la fin de sa tirade, il s'attendait à des répercutions dévastatrices, ce ne fut nullement le cas puisque son amant l'embrassa. Il se laissa faire appréciant ce contact, bien qu'il était déboussolé. Ce fut encore plus le cas lorsque Niall expliqua son comportement. D'un seul coup le jeune homme se sentait honteux de s'être énervé avec autant de violence. L'interne se laissa resservir du champagne par le père, il se trouva au dépourvu et ne su quoi répondre tellement il était perturbé.

« J'allais vraiment vous virer de cette maison. »


Dit-il finalement sur un ton sérieux et à la fois léger. Fort heureusement, sa mère vint à son secours, enfin presque, Catherine s'adressa à Niall :

« Svein tient son caractère de son père, le même tempérament et la même arrogance. Vous devriez le rencontrer à l'occasion. »

L'interne allait interrompre sa mère lorsque Amelia revint avec des petites assiettes en plastique pour leur servir un gâteau imaginaire. Svein joua le jeu en la remerciant, Catherine et Nanny fit de même. D'ailleurs Nanny s'adressa à la petite :

« Ton papa a raison, j'aime les gâteaux surtout s'ils sont préparés avec amour. »
Elle fit mine de le goûter : « Hum...c'est délicieux ! C'est ton papa qui t'a appris à cuisiner ? » Elle lui adressa un sourire chaleureux tandis que Svein jeta un regard discret à Fergus pour comment il ressentait ce début de soirée, l'interne était encore tendu, il n'était pas à l'aise, mais il espérait que tout continue à bien se dérouler.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Welcome Home • Svergus

Revenir en haut Aller en bas

Welcome Home • Svergus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» (#03) Welcome home | Adélaïde
» † Carry me home tonight.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our deepest fear :: VIDEO GAMES :: 
Goodbye my lover
 :: 
Version Seattle
 :: 
Les rps
-